Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite à des appels téléphoniques récurrents au SUPAP-FSU, nous répondons à vos interrogations les plus fréquentes sous forme de questions/réponses 

Avec la réforme des grilles de la fonction publique, je peux perdre un ou plusieurs échelons par rapport à ma situation actuelle = VRAI

C’est même une situation courante, mais ce n’est pas grave ! Ce qui compte, c’est votre indice majoré, qui permet le calcul de votre rémunération. Celui-ci sera forcément supérieur à votre indice actuel. Vous aurez donc automatiquement une rémunération supérieure.

En cas d’arrêt maladie, il faut envoyer les trois volets de son certificat d’arrêt de travail à son U.G.D. = FAUX

Pour les titulaires, il faut conserver le 1er volet et envoyer les volets 2 et 3 à son U.G.D.

Pour les contractuels, il faut conserver le 1er volet, envoyer le volet 2 à son centre de sécurité sociale, et le volet 3 à son U.G.D.

Lors d’un arrêt maladie, l’agent titulaire perd une partie de ses primes = VRAI

En effet, l’agent perd 1/30e de l’ensemble de ses primes par jour d’absence.

Cela représente plusieurs centaines d’euros de perte pour 1 mois d’absence. Le SUPAP-FSU a demandé à l’administration que cette situation change. Notre revendication devrait aboutir avec la mise en place du RIFSEEP , nouveau régime indemnitaire, en 2018

Les agents titulaires doivent utiliser chaque année l’ensemble de leurs jours de congés = FAUX

Les agents titulaires peuvent placer les jours non utilisés sur un compte épargne temps (CET). Il n’y a plus de nombre de jours minimum pour ouvrir un CET (1/2 journée suffit), ni de délai pour utiliser tout ou partie des jours mobilisés sur son CET (maximum 60).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article