Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 95 avenue de France va être libéré pour accueillir la DLH. Les deux autres sites avenue de France, le 103  (livré en 2009) et le 121 (livré en 2014)  rencontrent des problèmes différents dont une bonne partie avait été signalé par les organisations syndicales au moment de la livraison.

121 avenue de France :

- Problème de la qualité de l'air (hygrométrie...) on change les filtres une fois par an mais on ne nettoie pas les grilles.
- Problème général de la ventilation, la DPA accepte d'intervenir avec un audit complet pour que la Ville reprenne la main sur le système de ventilation.
- Une salle de réunion a été remise en état suite à la fuite d'eau de la cantine de l'ASPP.
- Problème du lavage des vitres extérieures du côté rue Chevaleret, problème du chauffage (système adapté au départ pour un open-space).
- Problème de signalétique, une réorganisation est nécessaire pour éviter que les visiteurs se perdent... et nos collègues avec (une proposition sera faite durant le 1er semestre 2017).
- Problème des allèges (partie du mur située entre le plancher et l'appui de la fenêtre) qui laissent passer le froid.
- Une alarme anti-intrusion qui n'a jamais fonctionné.

103 avenue de France :
- Problème du changement des filtres c'est un marché et il n'y a pas de suivi physique du travail par l'agence d'avenue de France (AGAF) de la DILT (pas de constatation du service fait).
- Problème d'humidité dans les bureaux du visiblement à des questions d'étanchéités. Pour cela la DPA doit produire et rendre son diagnostic afin de connaître l'origine du suintement d'eau en cas de grosses pluies.
- Problème des sanitaires liés au tartre (une canalisation a sauté en 2016). Les urinoirs eux se bouchent du fait de la tuyauterie en circonvolution. Les abattants de 5 toilettes sont à remplacer, mais avec les modèles actuels, il faut tout remplacer,  donc les toilettes avec... Quel gaspillage !
- Problèmes récurrents d'odeur au 6ème étage du fait des ouvrants.

Problématiques :
1) Dans tous les cas les syndicats ont insisté pour que l'administration puisse faire jouer quand cela est possible la garantie décennale contre tout vice de construction et malfaçon.
2) Pour le problème de la sécurité des agents, la DILT reconnait qu'effectivement il n'y a plus d'agents du SSIAP (service de sécurité incendie et d’assistance à personnes) après 19h45 (15 minutes de temps d'habillage pour partir à 20h).
La DILT rappelle cependant qu'au-delà de 20h se sont les directions auxquelles appartiennent les agents (DVD, DEVE, DPE, DU) qui sont responsables légalement et juridiquement d'eux.
A celles-ci de faire le nécessaire pour prévenir leurs agents du danger encouru. Pour information un agent a déjà fait un malaise dans les toilettes.


Conclusion
La DILT fait visiblement un effort de communication sur le travail de son agence avenue de France et compte le poursuivre (réunions, pose de panneaux d'information). Mais elle reste tributaire d'autres directions (particulièrement la DPA) et doit surtout entretenir des bâtiments neufs déjà vétustes...

Qu'en sera-t-il de Bédier ?

Commenter cet article