Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Madame la Maire,

Nos organisations syndicales sont les premières à dénoncer et à combattre le terrorisme qui en France et dans le monde assassine et met en péril les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité que nos syndicats défendent.

Aujourd’hui, la mairie de Paris met en place un système prétendu de « prévention de la radicalisation » en direction des personnels. Ce dispositif qui fait l’amalgame entre ce qui relève du disciplinaire, de l’atteinte à la laïcité et de comportements jugés comme présentant des « signes de radicalisation » est en réalité un appel à la délation. La mairie met en place un système de surveillance entre les agents de la ville qui est contraire aux principes de liberté d’opinion et favorise la suspicion entre les agents.

D’autre part, ce système entend se substituer aux services compétents de la justice et de la police dont l’un des rôles est de lutter contre le terrorisme. Il prend le risque d’interférer dans le fonctionnement de la justice.

Enfin, ce dispositif est dangereux et stigmatisant car il ouvre la porte à toutes les dérives et conforte les comportements racistes et antimusulmans. Demain une majorité municipale « radicalisée » pourrait s’en servir pour mettre en place une politique de discrimination.

La mise en place d’une adresse mail dédiée, d’une cellule conseil et de formations, prend le risque de mettre au pilori des agents ou des usagers sur simple dénonciation.

Nos organisations syndicales vous demandent, Madame la Maire, de retirer ce dispositif que nous dénonçons et qui est contraire à nos valeurs syndicalistes, démocratiques, éthiques et de solidarité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article