Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Les éducateurs des activités physiques et sportives de la Commune de Paris coordonnent et mettent en œuvre sur le plan administratif, social, technique, pédagogique et éducatif les activités physiques et sportives de la Ville de Paris. Ils peuvent également participer à la conception de projets d’activités physiques et sportives. Ils sont chargés de l'encadrement des groupes d'enfants, d'adolescents ou d’adultes qui pratiquent les activités sportives ou de plein air de la Ville de Paris. Ils veillent à la sécurité du public et surveillent les installations. Ils assurent la préparation des activités sportives. Ils peuvent également assurer des fonctions d'encadrement d’agents d’exécution. »

C’est ce que dit le statut particulier des éducateurs des activités physiques et sportives. Le problème, c’est que la constitution de cette spécialité et le cadre d’exercice des missions relèvent actuellement du bricolage.

  • absence de cadre clair pour l’exercice des missions et disparité de charge de travail et de missions sans rapport avec les compétences, les connaissances et les formations des agents
  • insuffisance de formation d’une partie des personnels titularisés sans concours ou examen professionnel
  • inégalité de traitement entre les personnels vacataires et contractuels avec une rémunération qui peut être supérieure pour un agent contractuel à fonction et ancienneté équivalente à celle d’un agent titulaire
  • abus de personnels vacataires : plus de 1000 vacataires contre 140 titulaires et 40 contractuels.

Dans l’attente d’une décision sur les JO, la municipalité reste dans le flou le plus complet sur l’avenir de la filière sport pour tous. La politique sportive de la Ville ne peut pas être subordonnée aux J.O de 2024.

Aujourd’hui, la DJS et son Directeur semblent orienter en grande partie nos actions vers des missions événementielles « l’Euro 2016 », « Mondial de Hand-ball » .C’est le plus grand flou sur la pérennisation des axes prioritaires de la précédente mandature : sport féminin, sport de proximité/famille, handisport, senior+. Que deviennent les dispositifs spécifiques à destination du public senior ? La disparition du dispositif « carte senior+ » remplacée par la « carte citoyenne » crée par ailleurs de la confusion.

Le SUPAP-FSU se prononce pour un service public de qualité ce qui passe par :

  • la professionnalisation de la filière avec des formations qualifiantes pour les collègues qui ne sont pas titulaires du diplôme d’état.
  • l’augmentation du nombre de postes budgétaires au budget 2018 et l’organisation de concours de recrutement de fonctionnaires
  • l’application de la note du 10 septembre 2012  qui organise le service, en attente de l’audit prévu sur les missions.
  • L’augmentation du régime indemnitaire (IAT3, IFTS ou IEM) des titulaires pour garantir une certaine équité par rapport au travail rendu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article