Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

N'ayant jamais obtenu de la part de la DASCO la réunion « bilan de la contractualisation », le Collectif pour la contractualisation des professeurs des CMA considérant que de nouveaux problèmes s'ajoutent aux anciens a adressé le 1er mai  un courrier à Alexandra Cordebard, adjointe à la Maire pour les Affaires Scolaires.

Madame,

Nous sollicitons de votre bienveillance une entrevue, afin d'obtenir les réponses que le B.C.M.A. ne nous apporte pas en ce qui concerne les conditions d'emploi des professeurs.

En effet, lors de la contractualisation d'environ 190 professeurs à l'automne 2014 (contractualisation durement obtenue), les cadres municipaux (RH Dasco, chef du BCMA) avaient assuré qu'il s'agissait d'un processus voué à se poursuivre, non d'une mesure ponctuelle comme cela avait été le cas par le passé.

Or, cet engagement n'a pas été tenu : il n'a jamais été proposé de contrat aux enseignants qui atteignaient six ans d'ancienneté et qui étaient éligibles à la contractualisation et le B.C.M.A. continue à recruter des enseignants vacataires pour assurer des missions permanentes. Aggravant leur situation, la Dasco s'épargne autant qu'elle le peut l'émission des documents permettant aux vacataires de toucher le chômage, l'été : cette obligation de l'employeur, que nous réclamons depuis 15 ans, n'est toujours pas honorée. Les demandeurs, contraints de relancer sans cesse leurs démarches, sont découragés année après année.

Outre ces problèmes trop connus mais qu'il est urgent de reconsidérer, en sont apparus de nouveaux :

Les heures de cours qui se trouvent vacantes ne sont plus jamais attribuées à un professeur contractuel (alors même que la quasi-totalité travaille à temps incomplet) et lorsque l'un d'entre eux postule pour être chargé d'un cours non pourvu, le BCMA refuse, et semble ignorer la possibilité d'émettre un avenant. Ce choix incompréhensible pour les professeurs aboutit à une situation aberrante : pour obtenir plus de travail, auraient-ils donc dû refuser leur CDI en 2014, et rester vacataires ?

Des professeurs en congé maladie se sont retrouvés « en congé sans solde pour raison médicale », perdant ainsi leur salaire en raison de dysfonctionnements internes au B.C.M.A.qui ne prenait pas en compte l'ancienneté de ces professeurs, ancienneté nécessaire pour bénéficier d'un contrat.

Nous souhaiterions donc aborder ces questions préoccupantes au cours d'un entretien avec vous, en présence de représentants syndicaux qui connaissent notre situation

Nous vous remercions de votre obligeance et, restant dans l'attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer, Madame, nos respectueuses salutations

Le Collectif pour la contractualisation des professeurs des CMA.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article