Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La Ville présentera prochainement une délibération pour supprimer la journée de congés offerte aux mères de famille. L'attribution de cette journée aux seules mères de famille présente un caractère discriminatoire évident et le Supap-fsu suggère depuis plusieurs années de voir ce droit étendu aux pères.

Le bilan social débattu ce jour en comité technique ce matin montre que les inégalités hommes/femmes perdurent au sein de la ville (filières féminines moins primées, faible représentation des femmes dans les postes à responsabilités, absence de compensation des temps partiels...), difficulté venant s'ajouter à une répartition des tâches (tâches ménagères, "charge mentale"...) déjà très défavorable aux femmes.

Dans ce contexte, la priorité était elle à la suppression de cette journée ?

Le Supap-fsu a interpellé ce jour les responsables parisiens et demandé que des mesures fortes soient prises pour lutter contre les inégalités hommes/femmes : la suppression de La journée des mères ne PEUT être la seule mesure en ce sens prise par la Ville !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin Patricia 21/06/2017 14:58

Si le fait de porter un enfant pendant 9 mois et d'en accoucher ne justifie pas cette journée, alors que l'on m'explique où se niche la discrimination !!!
Dans quel monde vivons nous ?

kungas 21/06/2017 14:46

Tant que nous y sommes, à quand la suppression du congé maternité tellement discriminatoire?
A quand, également, la suppression de l'aménagement du temps de travail pour les femmes enceintes?
Les mères célibataires, isolées, veuves volent au père un jour à des pères absents, elles les discriminent?
L'octroi d'une journée supplémentaire par an pour les mères est discriminatoire mais l'octroi de jours supplémentaires pour fètes religieuses non calendaires ne l'est pas! La notion de discrimination est très sélective, très politique. Il ne viendrait surtout pas à l'idée, pour ne pas être "discriminatoire", d'accorder cette journée aux pères de familles présents dans le foyer...