Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le communiqué de presse du 4 septembre de la préfecture de région Île de France indique les 9371 nouveaux contrats aidés restant à prescrire sur l’Ile de France seront réservés en priorité aux publics qui rencontrent le plus de difficultés à s’insérer sur le marché de l’emploi, à l’Éducation nationale et aux structures sanitaires et sociales:

  •  renouvellement des contrats des personnes de plus de 50 ans;
  • bénéficiaires du RSA ou de l’ASS dans le cadre de leur projet d’insertion dans le cadre des conventions annuelles signées avec les conseils départementaux; 
  • renouvellement des contrats des personnes en situation de handicap ;
  • établissements scolaires, pour pourvoir les postes d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) affectés dans les classes accueillant des élèves en situation de handicap; 
  • associations et structures sanitaires et sociales qui pourront renouveler les contrats sur les postes existants;
  • renouvellement des contrats affectés aux clubs sportifs, dans le cadre de parcours d’insertion professionnelle anticipant les besoins en emplois liées aux JO;
  • police, pour des postes d’adjoints de sécurité dès la rentrée de septembre…

Qu’en sera-t-il des autres ? Combien d’agents de la Ville de Paris risquent de ne pas être repris ? Il y a semble-t-il des assurances pour la reconduction des contrats de  la Ville de Paris en septembre et octobre. Et après ? Quels services vont être impactés sachant que certains services ne peuvent pas tourner sans la participation d’agents en contrats aidés ?

Notre organisation syndicale s’inquiète vivement pour nos collègues. Ii faut un vrai plan d’intégration de nos collègues ou pour les plus en difficultés de vrais parcours d’insertion. La Ville de Paris doit multiplier les efforts pour intégrer pleinement aux corps des  agents de la Ville ces contrats aidés, elle doit s’opposer à leur suppression brutale. Un traitement équitable de ces salariés pour la plupart sur emplois permanents justifierait que les emplois correspondants soient budgétés et que les bénéficiaires des contrats aidés soient recrutés sur ces postes.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur l’adjoint à la  Maire, l’assurance de ma considération.

Voir ci dessous notre courrier  et le communique de presse de la Préfecture de Région et la réponse de l'adjoint à la Maire chargé des personnels...une réponse polie qui n'engage pas à grand chose !!!!

Réponse de l'Adjoint au Maire chargé des personnels et le supap-fsu

Notre courrier à l'adjoint à la

Communiqué de presse de la Préfecture de région

Commenter cet article