Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Lors d’un groupe de travail, mercredi 13 septembre, le ministère de l’Action et des Comptes publics a présenté aux organisations syndicales de fonctionnaires les scénarios qu’il envisageait pour compenser la hausse de la contribution sociale généralisée pour les agents publics. Au menu, la suppression de la contribution exceptionnelle de solidarité et la création d’une indemnité compensatoire.

Le gouvernement envisage « une suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES), de 1 % pour les fonctionnaires » et de la cotisation maladie de 0,75 % pour les contractuels, ainsi qu’une « indemnité compensatoire au 1er janvier » qui pourrait être  « dégressive », c’est-à-dire diminuer au fur et à mesure que l’agent avance dans sa carrière.

Mais cette « compensation » ne s’appliquerait pas aux nouveaux entrants dans la fonction publique. Elle exclurait également de l’assiette de calcul les heures supplémentaires ou les astreintes et le travail de nuit, pourtant assujettis à la CSG.

On voit là que le gouvernement n’entend pas augmenter  le pouvoir d'achat des fonctionnaires et contractuels contrairement aux engagements de la campagne présidentielle !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article