Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La rentrée va être difficile dans les bibliothèques de la Ville de Paris

Au 1er septembre 2017, il y a 75 postes vacants :

8 postes de conservateurs

5 postes de bibliothécaires

15 postes ASBM S ou E

2 postes ASBM N, S ou E

19 postes ASBM N

26 postes AASM

Certaines bibliothèques vont être en grandes difficulté pour fonctionner et assurer un minimum de service public.

Des postes de responsable d’établissement  et de bibliothécaire ou de responsable de section  sont vacants dans plusieurs établissements Hélène Berr, Parmentier, Georges Brassens.

Certains établissements (petits ou moyens) ont un nombre considérable de postes vacants :

Aimé Césaire et Louise Michel (3 postes), La  Canopée (4  postes), Vaclav Havel (5 postes).

La direction prévoit la création d’une équipe volante qui sera composée, à terme,  d’une vingtaine d’agents ! Cherchez l’erreur … D’autant plus que ces agents seront probablement pris dans les effectifs actuels.

La direction, malgré les alertes syndicales, n’a absolument pas anticipé les départs en retraite des baby-boomers. Selon le bilan social 2016 présenté lors du dernier Comité Technique, plus de 13% des agents de la DAC avaient plus de 60 ans.

À cela s’ajoute (et c’est un phénomène nouveau) un départ massif de collègues (trentenaires notamment) pour la province.

Les primes ridicules touchées par les personnels  des bibliothèques ne permettent plus aux jeunes de vivre décemment de leur travail dans la ville la plus chère du pays.

Le SUPAP-FSU revendique encore et toujours une vraie revalorisation des statuts et des primes pour empêcher cette hémorragie qui semble intarissable.

Il y a urgence à ce que la Direction de la DAC (mais au fait, quelle direction ??) réagisse !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article