Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La DASCO a décidé de « doter d’un socle de formation commun » l’ensemble du corps des adjoints d’animation, soit plus de 2500 agents.

660 adjoints d’animation chaque année suivront donc un parcours de formation de 9 jours comprenant les formations suivantes :

  • La bientraitance dans les pratiques d’animation
  • L’action éducative et les principes républicains
  • Repérer et signaler les situations de maltraitance
  • Communiquer avec les enfants de 2 à 6 ans ou de 6 à 14 ans (en fonction de l’affectation des agents)

La mise en œuvre de ce dispositif appelle plusieurs remarques de notre part.

  • Des collègues s’interrogent sur la pertinence des modules de formation choisis qui ne mettent pas assez en avant le projet et les pratiques d’animation.
     
  • Nous regrettons qu’il n’y ait pas eu d’individualisation tenant compte des parcours et de l’expérience des collègues. Selon nous, un animateur débutant n’a pas les mêmes connaissances ni les mêmes besoins en formation qu’un animateur expérimenté.
     
  • Nous prenons acte de l’aspect obligatoire de ces formations mais se pose le problème du temps de travail. Ces formations ont lieu en semaine scolaire, sur des journées de 6 ou 7 heures alors que le temps de travail des collègues est de 3h30 en élémentaire ou 4h en maternelle, les lundis et jeudis notamment. Les temps de formation ne sont pas inclus dans le forfait actuel de 60h. Là encore, le futur règlement de service de l’animation devra préciser le cadre.
     
  • Ce parcours de formation ne remplace pas les formations diplômantes BPJEPS que nous demandons depuis des années pour les adjoints d’animation. Il serait utile s’il s’inscrivait dans une dynamique ambitieuse porteuse de perspectives professionnelles et non comme « mise à niveau » d’un minimum à maîtriser.
     
  • Le courrier envoyé aux agents indique : « votre direction ne pourra accepter aucune autre inscription dans le cadre du recueil des besoins de formations pour 2018 ». Cette situation est anormale. De nombreux animateurs/trices ne pourront pas profiter de formations spécifiques leur permettant la réalisation de projets particuliers. Par exemple, les animateurs lecture concernés cette année par ce parcours ne pourront pas bénéficier de formations au centre Paris Lecture, sachant que certaines d’entre elles ne sont proposées qu’une seule année. Cette situation pourrait se renouveler pour les collègues amenés à suivre ce parcours les prochaines années.

Nous avons demandé à la DASCO de permettre l’accès à 3 formations aux agents souhaitant en bénéficier, en plus du parcours obligatoire de 9 jours.

Nous invitons par ailleurs les collègues à demander les formations de leur choix par le biais du formulaire de recueil des besoins en formation et leur rappelons qu’un refus de l’administration doit être dument motivé.

En matière de formation, les dispositions applicables aux agents de la Ville de Paris sont celles des agents de la fonction publique d’état et non de la fonction publique territoriale.

Nous rappelons également qu’une formation demandée et refusée 2 années consécutives devrait être systématiquement examinée dans le cadre d’une C.A.P. (Commission Administrative Paritaire) : Décret n°2007-1470 du 15 octobre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires de l'Etat.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article