Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l’issue de la réunion du 12 octobre avec la DRH, il n’était toujours pas possible de savoir pour les organisations syndicales si cette note concernant les agents en horaires variables allait oui ou non être réécrite.

Une chose est certaine, c’est que tombe à l’eau l’instruction parfaitement contradictoire avec la délibération de ne pas dépasser le temps de travail de 39heures sur une semaine.

Une autre chose apparaît, c’est que Chronogestor n’est pas paramétré conformément à la délibération sur les horaires variables et permet d’effectuer un temps de travail supérieur aux 12 heures de crédit maximal reportables sur le mois suivant. Cette erreur de programmation ne devrait pas entraîner, de notre point de vue, une suppression de des jours de récupération sauf autorisation du secrétaire général de la Ville. Chronogestor devrait être programmé de manière à respecter la délibération et la prise d’un jour éventuel de récupération  exclusivement dans le mois qui suit comme prévu. C’est apparemment une question que la DRH compte expertiser.

Enfin est certaine, c’est la surcharge de travail de nombre d’agents liée aux manques de postes et en particulier pour les cadres aux injonctions souvent contradictoires et impossibles à satisfaire dans les temps

Une nouvelle réunion avec les syndicats est programmée…

Pour en savoir plus  : La note du 5 juillet sur les horaires de travail est-elle légale ? Les entourloupes de la Ville de Paris sur le temps de travail ! Lire ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article