Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le projet de loi de finances prévoit que le maintien des dotations de l’État aux collectivités s’accompagne d’un engagement des collectivités à réduire progressivement leurs dépenses de fonctionnement (moins 13 milliards d’euros attendus d’ici 2022). Ce ralentissement doit permettre un autofinancement et un désendettement accru des collectivités. Rappelons que l’endettement de la Ville de Paris est faible et que l’autofinancement est largement assuré à partir du budget de fonctionnement.

L’effort demandé reposera prioritairement sur les 319 plus grandes collectivités lesquelles concentrent les deux tiers des dépenses de fonctionnement totales des collectivités. Elles devront limiter la hausse de leurs dépenses à 1,2 % par an pendant cinq ans, hors inflation.

Concrètement cela veut dire que la Ville aura de « bonnes raisons » à opposer à nos revendications et de continuer à imposer sa politique de redéploiement des emplois à l’occasion d’ouverture de nouveaux équipements.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article