Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Motion présentée par l’intersyndicale CGT-CFDT-FO-SUPAP-UCP-UNSA et adoptée par le CT, l’ensemble des représentants  des Comité Technique de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris du 11 octobre 2017 :

Considérant le vœu adopté à l’unanimité (y compris par l’exécutif) par le Conseil de Paris lors de la session du mois de septembre 2017 demandant à la Mairie de Paris « d’associer toutes les actrices et acteurs concernés par l’avenir de la bibliothèque Marguerite Durand (communauté scientifique, usagers et personnels) »

Le Comité technique de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris demande à l’exécutif municipal de saisir l’inspection générale des bibliothèques (IGB) pour que celle-ci donne son expertise sur la pertinence scientifique et patrimoniale de ce projet de déménagement de la « bibliothèque des femmes » et celui des architectes des bâtiments de France sur la faisabilité des travaux de rénovation en lien avec la sécurité des personnels.

à défaut d’inspection, l’intersyndicale demande à l’exécutif parisien de solliciter l’expertise de consultantes spécialisées dans la construction de bibliothèques et leur réhabilitation, afin de comparer l’existant de la bibliothèque Marguerite Durand et la pertinence en terme de locaux de son « devenir » éventuel dans le Marais *, et de sa visibilité indépendante.

Le Comité Technique de la DAC demande également que la Mairie de Paris gèle toute démarche entraînant le départ de la bibliothèque Marguerite Durand avant d'avoir présenté toutes les expertises nécessaires aux membres élus des instances de représentation des personnels (Comité Hygiène et Sécurité, Comité Technique), préalable obligatoire à toute réorganisation de service comme cela serait le cas concernant la bibliothèque Marguerite Durand.

Le président du CT, Monsieur Julliard a pour sa part présenté son projet pour déménager Marguerite Durand comme un progrès :

Le progrès c’est donc  :

  • La dispersion de ses collections en plusieurs lieux : la BHVP ne pouvant héberger que 25% des collections actuelles
  • Pour les chercheurs, une consultation différée de deux jours au moins ce qui veut dire couler la recherche surtout pour ceux qui n’habitent pas Paris mais New-York ou autre cité.
  • La mutualisation des personnels de Marguerite Durand avec ceux de l’historique.
  • M Julliard qui s’engage à l’existence d’une équipe spécialisée sur les femmes d’au moins une personne. Aujourd’hui il y en a sept. De qui se moque –t-il ?

La discussion est difficile quand elle est malhonnête et que «le plus» est en réalité un moins !

Et pourquoi tout cela ?

Pour ouvrir le dimanche Melville ? Le dimanche un beau moyen de renvoyer  les femmes dans l’ombre et sous tutelle !

Pour agrandir les bureaux des personnels ? Mais il y a moins de personnels qu’à l’ouverture, la municipalité réduisant les effectifs partout !

Pour agrandir la jeunesse ? Mais Melville est une des plus grandes sections jeunesse du réseau (plus grande que des bibliothèques spéciales jeunesse), en outre elle bénéficie déjà d’une salle d’animation ce qui est loin d’être le cas de toutes les sections jeunesse!

Pour faire un lieu dédié aux jeux Vidéo ?  Mais il  y a soixante autres établissements pour le faire, alors qu’il n’y a pas une autre bibliothèque dédié aux femmes connue et reconnue internationalement. Où il n’y a aucun fonds spécialisés à supprimer !

Mais pourquoi une telle volonté d’enfouir cette bibliothèque ? Un tel dialogue de sourds ?

Un petit effort M Julliard : La mairie de Paris promet la création d'un centre d'archives LGBT en 2020 vous venez de vous y engager en 2017. M Julliard est même très précis sur la création de ce centre : «Comme le Parlement l’a voté, la fusion des quatre premiers arrondissements de la capitale avec une seule mairie, permettra de libérer de l’espace pour accueillir ainsi différents services de la Ville ou des associations. Personnellement,  j’ai une préférence pour la mairie du IIIe ou du IVe arrondissement. » Projet que notre orgabisation syndicale soutient.

Comme vous le promettez pour la création du centre LGBT, donnez à la BMD la visibilité et le rayonnement qu’elle mérite, construisez un vrai projet ambitieux et laissez vivre la bibliothèque Marguerite Durand là où elle est, avant de lui promettre un lieu dans le centre de Paris. Pour 2020 osons : offrons lui une des mairies des 4 arrondissements fusionnés !

Un signe fort que la majorité de l’humanité appréciera. Elle aura enfin le droit de s’afficher de plein droit dans notre ville.

Nous vous invitons toutes et tous à participer, avec

Le collectif de soutien « Sauvons la BMD ! » lancé par l’association Archives du féminisme, à un rassemblement féministe devant la BMD

Rendez-vous le samedi 18 novembre 2017 à 14h!

Venez toutes et tous vous inscrire à la BMD

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article