Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la direction des affaires culturelles de la Ville de Paris, les protestations du SUPAP-FSU comme celle de la CGT ont permis de remettre en ordre de marche le versement de la revalorisation des primes  à tous les ASBM et bibliothécaires.

                                        Pour les ABSM
 

a) La DRH en effet  a enfin dévoilé le montant d’entrée  dans le corps d’ASBM pour les lauréats du concours

  *   3200 au titre de l’année 2017
  *   3800 au titre de l’année 2018
  *   4000 au titre de l’année 2019.

Tout le monde donc bénéficiera de la revalorisation. Pour les accueils en détachement : maintien du régime indemnitaire acquis sauf s’il est inférieur au montant d’entrée de corps.

b) Pour les ASBM présents  au 31/12/2016

  • 1000€ en 2017 (63 euros/mois + solde de 250 euros en décembre)
  • 640€ supplémentaires  en 2019 (40 euros /mois + solde de 160 euros en décembre).

Le taux moyen serait de 5000 euros pour les classes exceptionnelles en 2019 très loin du taux moyen d’un adjoint administratif principal (catégorie C).
Des revalorisations seraient prévues pour les agents passant de classe normale à supérieure et de supérieure  à exceptionnelle dans le futur mais rien pour ceux qui sont déjà en classe exceptionnelle, punis sans doute d’être plus anciens à la Ville.
Le SUPAP-FSU n’accepte pas ce mépris des anciens, de ceux qui ont donné et se sont investis pour la Ville et ne reçoivent au mieux que son indifférence au pire son mépris.

Le SUPAP-FSU demande une revalorisation de

  •  1000€ supplémentaires en 2018 pour les ASBM de  classes supérieures
  • 1500€  pour les ASBM de classes exceptionnelles

Le SUPAP-FSU revendique 5000€ comme montant d’entrée dans le corps des ASBM pour 2019, cela n’a rien de révolutionnaire puisqu’un B en bibliothèque pourrait alors avoir un régime indemnitaire proche de la catégorie C administrative.

                                           Pour les bibliothécaires 

a) Les agents arrivés lauréats du concours auront

  •  4200€ au titre de l’année 2017
  • 4600€ au titre de l’année  2018
  • 4800 au titre de l’année  2019.

Là encore tout le monde bénéficiera de la revalorisation. La DRH là encore a dû revoir sa copie.

b) Pour les agents présents au 31/12/2017 rien de nouveau .Juste ce qui était prévu :

  • revalorisation de 1175€ au titre de 2017 (73 €/ mois + solde de 294€ en décembre)
  • Revalorisation de 800€ au titre de 2019 (50€+/mois + solde de 200€ en décembre)

A titre de comparaison, on remarque que  les Secrétaires médicaux sociaux de classe normale, pas les mieux lotis en catégorie B  pour autant, ont une entrée de corps au taux de  4928€, soit 928€ de plus que les ASBM et 128 euros de plus que les bibliothécaires pourtant de catégorie A.

Une nouvelle fois la Ville de Paris considère les personnels des bibliothèques comme un sous personnel et ne reconnait pas nos métiers.  Les élus et leurs représentants  à la DRH peuvent se gargariser de mots pour dire qu’ils rattrapent les inégalités  alors qu’au contraire ils les maintiennent avec obstination.

Le SUPAP-FSU demande 6000€ comme taux d’entrée pour les  bibliothécaires  et une réévaluation générale de la filière.

Deux ans de discussions intenses pour vérifier que la Mairie de Paris n’en a rien à faire des agents engagés dans la lecture publique, rien n’à faire des discriminations subies par les métiers féminins. Conservatrice par essence la Ville de Paris ne soutient la «modernité » que lors qu’il s’agit de faire de l'antisocial : supprimer des postes,  renvoyer  les contrats aidés, ouvrir le dimanche en sous effectifs.

Dès 2018,  Il faudra nous mobiliser encore si nous voulons réduire les inégalités nous frappant !

Dès 2018 : Travaillons moins, plus lentement en attendant de voir nos primes monter et nos mérites enfin  reconnus .
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article