Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La Mairie de Paris fait signer à ses personnels travaillant dans les cimetières de la Ville « une charte de déontologie » ; si ce document peut aider à mieux définir et faire comprendre les règles qu'il convient de respecter de part et d'autre (agents municipaux – familles des défunts – entreprises du funéraire et visiteurs) pourquoi ne pas en accepter le principe sous réserve que sa rédaction ne pose pas problème.

Cette chartre, en aucun cas, ne pourra prévaloir sur le statut particulier des agents, de leur règlement d’emploi et de leur fiche métier même si, page 6 de ladite chartre, il est écrit que les personnels « …y souscrivent formellement».

Cette chartre est problématique sur certains points ; par exemple, article 3, pour les personnels ouvrier et de la surveillance une phrase «…et de toutes tâches nécessitées par le service public» est accolée aux missions des agents. Cette phrase ouvre la porte à tous les abus. Exemples :

  • Par manque d’effectif, demain, un fossoyeur devra-t-il nettoyer les toilettes publiques ?
  • Par manque d’effectif, demain, un ATEE devra-t-il ramasser des ossements ?
  • Par manque d’effectif, demain, un AAS devra-t-il descendre un cercueil en terre ?

Le SUPAP-FSU sera très attentif au respect du métier et des fonctions de chacun.

Plus fondamentale que la déontologie, plus essentiel :

Il y a L’ÉTHIQUE.

Dans nos sociétés, que l'on soit Juif, Chrétien, Musulman, Bouddhiste ou non croyant, l'éthique pour et dans les cimetières c'est le recueillement, la discrétion, la paix.

Or la Mairie de Paris a fait un appel d'offres pour que des spectacles soient organisés dans les cimetières. Oui des spectacles !

La distorsion entre l'éthique et les projets de la Mairie de Paris est évidente. Il apparait très nettement que des minorités, très actives, idéologiquement sectaires et parfois quelque peu affairistes, sous couvert de culture veulent imposer leur point de vue sans se soucier de celui des autres, de la majorité silencieuse, celle des humbles, des modestes.

Des projets de petites fiestas « artistiques » dans les cimetières !

Pourquoi ? Pour rapprocher les vivants des morts ? Absurde ! Plutôt pour jouer à se faire peur ! Pour assouvir de bas fantasmes !

Quelles familles, quels individus, pourraient accepter le cœur léger que, sous prétexte de culture, des inconnus viennent se divertir autour des tombes ou reposent leurs morts ?

Il faut-être des individus au mental pour le moins particulier pour avoir envie de spectacles là où les corps des défunts sont en décomposition, en putréfaction !

Mais, faisons un effort, essayons de comprendre ce qui nous semble incompréhensible, évacuons tous ressentiments, pas de procès d'intentions.

Tentons de ne pas penser que derrière ces projets de « spectacles » dans nos cimetières pourrait se cacher la recherche de sensations fortes. Entre les tombes, des ombres, Halloween « pour de vrai » ? On frissonne, on flotte, un p’tit joint…que de plaisirs….et tout ça dans un cimetière !

Mais non ! Résistons, essayons de nous persuader que ces visiteurs ne sont pas des cyniques, des êtres irrespectueux et vulgaires ! Essayons de croire que ce sont des artistes, des esprits fins et sensibles à la recherche d’émotions qui transcendent les Âmes…. .

Allons ! Essayons ! Essayons encore de croire à la beauté des motivations  mais, sincèrement, honnêtement c’est difficile ! Pourquoi dans les cimetières? C’est toujours la même interrogation ? Pourquoi, pour avoir un sujet de discussions original lors des dîners en ville ?

Pas de faux-semblant, la mort, on ne joue pas avec :

Il faut la regarder en face, dans toute son horreur.

Amateurs de spectacles morbides venez lorsque c'est un enfant, un petiot qu'une famille porte en terre ! Venez leur dire en face que vous viendrez vous amuser en spectateur avec laser et effets spéciaux à côté de la tombe de leur enfant !

Amateurs de sensations fortes participez aux exhumations ! Spectacle 100% naturel ! Pas de maquillage ni d'effets spéciaux ! Du bio ! Spectacle garanti, vous en aurez plein la vue et souvent aussi plein les narines !

LA MORT pour mieux la ressentir, l'appréhender, il faut la côtoyer quand elle rôde dans les hôpitaux, dans les services d'oncologie, quand des adultes en arrive à peser moins de trente kilos, que leur voix devient inaudible, que la morphine n'a plus d'effet, que leur regard nous implore de les aider à partir ….

ALORS, amateurs du morbide peut-être que dans un sursaut de lucidité vous comprendrez que votre place est plutôt chez un psy que dans nos cimetières.

Paname ce 20 février 2018.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Organiser et effectuer des fêtes artistiques ou autres, païennes donc, dans les cimetières est une offense aux croyants.
Par ailleurs c'est aussi une indécence pour quiconque vient forcément se recueillir dans un cimetière, ou que c'est un mépris affiché de la liberté de chacun à méditer en ce lieu, en obligeant des manifestations bruyantes, et divertissantes quant on vient pour y trouver la paix.
Répondre
R
Plus fort que Camille Saint-Saëns et Henri Cazalis ... La Mairie de Paris et sa techno-parade en tournée dans les cimetières de la ville.
Répondre