Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

L’argent du contribuable doit-il servir à promouvoir un agent pouvant être impliqué dans une affaire de vol : NON !

Et pourtant c’est ce que l’administration vient de faire !!!

 

Cette affaire de vol est intervenue dans le bureau « pourtant toujours fermé à clef des encadrants de la surveillance de la brigade du Trocadéro ». Ce vol a été officialisé par le dépôt d’une main courante le 13 janvier 2017. Cela fait donc seulement 14 mois et 15 jours ! Le vol : « 550 euros, 220 pounds Égyptiens dans un portefeuille marron qui contenait 38 euros et 69 centimes il ne restait plus qu’un euros et 69 centimes…..enfin un Ipad gris ainsi que sa housse rose ont aussi été subtilisés » (1).

La DPSP a fait une « enquête interne » pour mieux contrôler, étouffer l’objet de l’enquête. L’AASP qui a fait la déclaration de main courante à la police aurait été sanctionné en interne et muté sur un autre poste…..d’encadrant.

On fait semblant d’avoir traité l’affaire pour mieux l’étouffer !

Pour le SUPAP-FSU le compte n’y est pas ! Quand il y a vol il doit y avoir plainte auprès des services de police ! Quand ce vol est fait dans les locaux de l’administration, cette dernière doit porter plainte ! Quand les voleurs présumés sont assermentés l’affaire est encore plus grave !

Faire valider une nomination problématique par le président de la CAP, qui est un élu, pose question. Le rôle de l’administration n’est-il pas aussi protéger les élus pour qui elle travaille ?

Madame la Maire, la CAP ne fait que donner un avis et celui-ci peut être modifié sur simple décision de votre part avant parution de la liste des agents promus sur le Bulletin Municipal Officiel de la Ville de Paris.

Madame la Maire, nous vous demandons de bien vouloir suspendre la nomination de cet agent, de faire procéder à une enquête administrative sur le vol tel que décrit dans la déclaration de main courante et aussi de saisir la justice. Il faut clarifier cette affaire, il en va du crédit et de l’autorité de vos représentants.

  1. Toute personne qui souhaiterait lire la copie de la « déclaration de main courante » déposée au commissariat de police du quartier de Charcot le 13 janvier 2017 peut en faire la demande au syndicat.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article