Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

C‘est en effet la somme que les personnels, très majoritairement féminin, exerçant dans les cantines ont obtenu de la Mairie de Birmingham en Grande Bretagne après une décision de la cour suprême en 2013.La cour suprême a en effet jugé qu’il n’y avait aucune raison que ces personnels soient moins payées que les éboueurs.

En effet en Grande Bretagne les tribunaux prennent en compte la notion de travail à valeur similaire ou équivalente entre professions. Ainsi, autre exemple, en juin 2016, le tribunal de l’emploi a tranché en faveur des caissières d’Asda, estimant que leur travail était d’une valeur équivalente à celui de leurs confrères des entrepôts. Actuellement les caissières de Tesco réclament une compensation de 4,5 milliards d’euros.  Les employés qui travaillent dans les magasins sont payés 8 livres de l’heure (9 euros), contre 11 livres pour ceux qui sont employés dans les centres de distribution. Or, les premiers sont très majoritairement des femmes, tandis que les seconds sont essentiellement des hommes. Si l’entreprise paie de la même façon les hommes et les femmes qui font exactement le même travail, elle a laissé des écarts de rémunération s’immiscer entre ces catégories.

Et si à la Ville de Paris les agents de nettoyage, les agents des crèches et des écoles, les travailleurs sociaux, les personnels de la culture exigeaient devant les tribunaux une rémunération équivalente à leurs collègues administratifs ou techniques exerçant dans des conditions similaires ???

Malheureusement en France, les tribunaux ne jugent que de situation à l’intérieur d’une même profession et, dans la fonction publique,  d’un même corps.  De plus nos employeurs n'ont aucune envie d'augmenter les salaires en acceptant une modification de la loi mettant ainsi en accord leurs déclarations et leurs actes.

Par contre la Mairie de Paris a tout à fait les moyens d’augmenter les primes . Notre syndicat exige de la Ville de Paris que les régimes indemnitaires des professions historiquement féminines : filières sociales, petite enfance, nettoyage, culturelle soient remis à niveau et alignés sur les  professions historiquement masculines.

Pour en savoir plus,  lire l’article du  Monde ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article