Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Historiquement, le temps d'interclasse a toujours été le maillon faible des services péri et extrascolaires organisés par la DASCO, avant et après la mise en œuvre de l'aménagement des rythmes éducatifs.

Depuis 2013, quels sont les problèmes récurrents rencontrés sur ce service périscolaire ?

MANQUE DE PERSONNELS

Nous signalons régulièrement le problème de recrutement responsable du manque de centaines d'animateurs chaque jour dans les écoles parisiennes ICI ou ICI par exemple. Les raisons principales de ce dysfonctionnement systématique entrainant le non respect des taux d'encadrement de nos accueils périscolaires déclarés à la DDCS sont :

-Le dimensionnement insuffisant ou l'absence (CASPE 16/17) de cellules de remplacement.

-Les conditions de rémunérations au SMIC des animateurs vacataires à qui on demande d'être titulaire du BAFA.

TAUX D'ANIMATEURS DIPLOMES

Nous constatons également dans de nombreuses écoles l'impossibilité de se conformer aux exigences de diplômes de la DDCS : 50% de BAFA complet minimum, 20% de non diplômés maximum.

Là aussi, la rémunération au SMIC horaire et le faible volume d’heures proposé aux vacataires remplaçants sont à l’origine de la pénurie d’animateurs diplômés.

NON REMPLACEMENT D'UNE ASEM ABSENTE

Cette directive de la DASCO engendre également depuis 2013 des complications pour les collègues. En effet, le REV ne peut pas procéder au remplacement d’une ASEM absente. Il faut 2 ASEM absentes le même jour pour pouvoir faire appel à un vacataire de l’animation !

Au lieu de respecter le taux d'encadrement demandé pendant une heure et d'être en sur-effectif d'un agent la deuxième heure, notre employeur préfère la solution consistant à respecter le taux d'encadrement une heure et à faire assumer aux équipes d'animation un sous-effectif la deuxième heure, quitte à être hors-la-loi !

HORAIRES DE PRISE DE SERVICE

Nous signalions récemment les problèmes liés à la prise de service à 11h30 ICI : « les équipes d’animation travaillent officiellement de 11h30 à 13h30 alors qu’en réalité les collègues sont présents plus tôt pour récupérer les listes d’enfants ou les cahiers d’appel, pour transmission d’informations spécifiques par le REV (retard d’une classe en sortie scolaire, RDV médical ponctuel d’un enfant, organisation à aménager en fonction d’absence d’animateurs non remplacés, etc…), pour se rendre devant des classes parfois très éloignées de l’entrée de l’école. »

Nous proposons un temps de travail de 11h25 à 13h25 pour les personnels, qui permettrait de prendre en compte le temps de présence des collègues avant 11h30 sur l’école et également un temps suffisant de passation d’information de 5 minutes de 13h20 à 13h25 avec l’Education Nationale, responsable des enfants à cet horaire comme nous le rappelons à la fin de ce tract.

REMPLACEMENT DES GARDIENS PAR LES ASEM SUR LEUR TEMPS D'ANIMATRICE

Là aussi, nous pointions les conséquences de la mobilisation d’ASEM pour assurer le remplacement de loge des gardiens en maternelles sur un temps où elles sont soit en pause, soit animatrices auprès des enfants ICI.

Nous avons demandé à la DASCO de régler cette situation.

NETTOYAGE DANS LE REFECTOIRE

Les plateaux renversés, verres cassés ou autres salissures dans les réfectoires donnent régulièrement lieu à des accrochages entre personnels Ville et Caisse des écoles se renvoyant la balle quant à la responsabilité de chacun.

A ce titre, le prochain règlement de l’animation précisera :

« En application des conventions signées entre la Ville de Paris et les caisses des écoles, la responsabilité du nettoyage des réfectoires pendant et à l’issue du temps d’interclasse incombe aux agents des caisses des écoles. »

RESPONSABILITE DE 13H20 A 13H30

Enfin, il est nécessaire de terminer cet état des lieux par un rappel de la responsabilité de chacun sur le temps d'interclasse, compte tenu du nombre élevé de signalements à notre syndicat.

Les équipes d’animation travaillent de 11h30 à 13h30, mais ne sont responsables des enfants que de 11h30 à 13h20. Les dix minutes de 13h20 à 13h30 sont sous la responsabilité de l’Education Nationale (hormis le mercredi). C’est d’ailleurs ce que confirme le règlement de service de l’interclasse actuellement en vigueur :

« Les enfants sont sous la responsabilité des enseignants jusqu’à la fin des cours (11h30) et dix minutes avant la reprise de ceux-ci (13h20). Il importe que la surveillance des élèves soit assurée par les personnels de l’institution qui en a la responsabilité : la Ville de Paris entre 11h30 et 13h20, l’Education Nationale en dehors de ce créneau horaire.

La surveillance effective des enfants pendant l’interclasse est d’1 heure 50, les 10 minutes restantes (13h20 à 13h30) peuvent être mises à profit par les intervenants pour les échanges avec le directeur d’école et les rangements de matériel. »

Le SUPAP-FSU s’est assuré qu’une formulation équivalente figurerait dans le prochain règlement de service de l’animation :

« L’accueil et la surveillance des enfants entre 13H20 et 13H30 sont assurés par les enseignants. Ces dix minutes peuvent être mis à profit pour un temps d’échange avec le directeur d’école ou les enseignants sur le déroulement de l’interclasse. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article