Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Avec la journée de carence, non seulement les agents ne sont pas payes…Mais en plus certains vont devoir revenir travailler sur leur jour de repos !

C’est ce que veut mettre en place l’équipe de la DRH dans le cadre de l’extension de Chronogestor à tous les agents, étendant ainsi à toute la Ville le méchant virus qui circule à la DPSP et donne la fièvre aux agents.

Illustration

la DRH a décidé qu’un agent de la DPSP travaillant 8h15 (semaine de 4 jours ), s’il était malade, devait rendre à son employeur - la Ville de Paris - 1h39 par journée d’arrêt maladie si son arrêt ne dépassait pas trois jours consécutifs.

Ces journées la DPSP les  « récupère » sous forme de congés (CA, RC …) ou sous forme de récupération d’heures de travail sur une journée de repos !

Pourtant « à la DJS les agents travaillant dans les équipements sportifs bénéficient d’un niveau 4 de sujétion. Lorsqu’ils travaillent sur un cycle de 5 jours, ils effectuent 37 heures hebdomadaires et génèrent des JRTT. En semaine de 4 jours, ils effectuent 33 heures au lieu de 37 heures, mais ne génèrent pas de JRTT (guide d’application de l’ARTT 2011 de la Ville de Paris).

Ce surtravail pour cause de maladie est absurde, injuste et discriminatoire au regard du guide d’application de la RTT et de la jurisprudence sur les congés maladie

Depuis janvier 2017, le SUPAP-FSU dénonce ce temps de récupération sur le temps de repos des agents et a rencontré trois fois la DRH sur cette question.

Synthèse des négociations avec la DPSP et la DRH :.

La DRH a décidé par souci d’équité d’étendre rapidement ce dispositif aux agents des autres Directions de la Ville (DPE, DJS, DASCO …) et nous conseille de saisir le tribunal administratif pour une décision qui prendrait effet dans plusieurs années !!!

Nous avons informé l’administration que ce mépris des réalités humaines et de l’esprit même de l’accord-cadre signé avec Monsieur Delanoë n’était pas acceptable. Si l’administration veut détruire un métier et une fonction par la démotivation totale de ses agents : qu’elle continue ainsi ! L’administration devrait avoir ce minimum d’intelligence pour comprendre que le désintérêt des agents est pire que la grève !

Par ailleurs, nous avons aussi informé la DRH que pleinement conscient de nos responsabilités nous allions alerter les personnels de la Ville de Paris de la généralisation de cette pratique !

Nous informons les 1200 ASP de la DPSP qui, en 2019, seront intégrés dans Chronogestor du traitement d’équité (sic) qui leurs sera réservé !

Nous informons également les agents de la DJS, de la DASCO, de la DPE qui travaillent sur 4 jours en horaire fixe ou effectuent des journées de durée inégales en horaires fixes du traitement particulier que leur réserve la DRH . Méfiez-vous de ces soi-disant experts de Chronogestor qui sous couvert d’équité veulent vous imposer du temps de travail à « rendre » sur vos arrêts de maladies.

Alors est-ce-que l’administration va appliquer un principe de bon sens et  éradiquer ce méchant virus la CHRONOGESTORIDE ou aller au conflit avec les agents ? Elle seule  décidera de la suite donnée à cette mascarade  !!!

Comme toujours, le SUPAP-FSU sera attentif à ce que vos droits soient respectés !!! Nous proposons, dans un premier temps, que cette question soit mise à l’ordre du jour par l’ensemble des organisations syndicales au comité technique central.

Interpellation réalisée pour le CT du 18 mai par les syndicats !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 02/05/2018 14:26

Posez-vous donc la question pour les administratifs qui sont en 100% sur 4 jours