Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Dans un avis rendu public le 16 mai, le Comité consultatif national d’éthique se montre extrêmement sévère sur la situation les établissements pour personnes dépendantes.

« Dans les conditions actuelles d’organisation de notre système social et de notre système de santé, le respect des personnes les plus vulnérables n’apparaît plus comme prioritaire». note le rapporteur «Nos sociétés, en confiant finalement la vieillesse et la fin de la vie à la médecine, ont confiné des personnes en raison de leur âge dans des lieux de vie souvent violents et parfois même maltraitants. Elles ont exclu ces questions du champ de la responsabilité sociale et individuelle.» Cela se traduit «par une tendance très marquée à l’institutionnalisation des personnes âgées les plus fragiles, en leur imposant des contraintes mal justifiables psychologiquement, contraintes altérant le vécu de la fin de leur vie déjà difficile à supporter. Or la vieillesse, la fin de la vie et la mort ne concernent pas que la médecine et la santé».

Une situation qui pour nous justifie la mobilisation des personnels des EPHAD et de l’aide à domicile, les demandes d’effectifs, de formation, de reconnaissance des qualifications.

Lire ICI l'avis du comité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article