Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La Ville de Paris a pris la responsabilité d’accueillir les personnels de la Préfecture de Police en décidant de geler pendant un an les cycles de travail en vigueur à la Préfecture de Police et en soulignant lourdement la non-conformité de ces cycles avec la réglementation en vigueur sur la réduction du temps de travail

La Préfecture de Police avait décidé de ne pas payer ou de sous payer les cycles de travail en roulement, de nuit, les dimanches et jours fériés en échange, sans que l’Etat sans émeuve, d’une diminution du temps de travail au-delà de ce que prévoie les accords en vigueur à la Ville de Paris.

Malgré cette diminution du temps de travail, ces cycles de travail sont usants : la preuve les nombre de collègues partiellement inaptes ou totalement inaptes aux fonctions dépasse les 200 après passage devant la médecine statutaire de la Ville.

La Préfecture de Police porte la lourde responsabilité de ne pas avoir reclassé ces collègues qui doivent maintenant être reclassé dans les services de la Ville comme tous les collègues inaptes…Ce que la Ville de Paris n’a pas toujours fait de manière satisfaisante.

Maintenant, la Ville de Paris propose de rémunérer le travail des dimanches et jours fériés, c’est une avancée…même si cette rémunération est loin de compenser les cycles de travail pénibles des agents.

Par contre l’administration veut imposer pour les agents travaillant en horaires atypiques dans les fourrières à la DVD et aux collègues de la DPSP une augmentation considérable du temps de travail.

Cette augmentation de la durée du travail va de toute évidence peser sur la santé et la vie familiale.

Par ailleurs, les pauses repas ne sont pas intégrées dans le temps de travail, pourtant l’administration elle-même reconnait que de nombreux agents sont amenés à intervenir sur leur temps de repas.

Il en résulte une augmentation de la durée quotidienne du travail.

Le syndicat SUPAP-FSU demande l’intégration des pauses repas dans le temps de travail.

C’est la première des mesures à prendre pour adapter les cycles de travail des ASP et contrôleurs : commencer plus tard ou terminer plus tôt !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article