Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

DIRECTION DE LA SECURITE :
 

Le rapport de la Direction des ressources humaines de la Ville de Paris sur la direction de la sécurité indique que les évolutions du service ont fait naître des difficultés de communication entre les agents et leur hiérarchie.

Il indique surtout que les problèmes rencontrés ne pourront être résolus que si le dialogue entre les membres de l'équipe de sécurité est rétabli.

Il y avait donc bien un problème comme nous l’avions signalé par tract, un tract qui a été mal accueilli par la Direction alors que nous soulevions des questions tout à fait réelles. Nous savons bien aussi comment ce genre de rapport et la transmission qui en est faite par la direction traduit en termes mesurés une situation grave.

C’est donc bien, maintenant, à la direction de rétablir un dialogue serein, conformément à ses obligations légales en matière de protection des salariés.

Le directeur a décidé pour cela de mettre en place une démarche de médiation afin de restaurer la communication entre les personnes concernées. Soit, encore faut-il que la médiation soit équilibrée et prenne réellement en compte les difficultés des agents qui viennent au travail avec le sentiment qu’on ne veut plus d’eux au Crédit.

Récemment encore, les entretiens professionnels des collègues de la nouvelle direction de la sécurité se sont déroulés de bien étrange manière. Qu’on en juge !
  • Un entretien qui dure cinq heures sur deux jours ! Un autre entretien de trois heures sur deux jours !
  • A l’opposé… Un autre entretien de 15 minutes !
  •  Echanges qui portent sur d’autres sujets que professionnels… syndicat, contenu de tract…
  • Appréciations portant sur la personne plutôt que sur la manière de servir
Dans ces conditions, les entretiens professionnels n’ont certainement pas été des moments privilégiés pour établir un dialogue constructif entre l’encadrant et les agents, dialogue pourtant particulièrement nécessaire compte tenu des contraintes spécifiques sur ces postes et des demandes de l’établissement.
Par ailleurs, un conseil de discipline est convoqué le 7 juin alors que dans ce contexte le dialogue aurait dû s’imposer.

Nous demandons que  le rapport de la DRH de la Ville de Paris soit transmis  au prochain comité technique et au CHSCT, sous le sceau de la confidentialité. C’est de leur compétence.  Il en va, en effet, de la protection de la santé des agents du service qui doivent venir travailler sans pression, sans  stress inutile et sans atteinte à leur dignité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article