Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

« Le déploiement du télétravail a été lancé en avril 2017 avec l’objectif d’atteindre, d’ici 2020, 1 500 agents. Fin 2017, plus de 600 agents étaient équipés. Les enquêtes et bilans effectués auprès des télétravailleurs et de leurs encadrants ont mis en évidence une grande satisfaction et une amélioration de la qualité de vie au travail des agents. Le service de médecine préventive met également en avant l’amélioration de l’état de santé, tant physique que psychologique, des agents télétravailleurs. Le déploiement 2018  concernera près de 700 agents supplémentaires. »

 

Ce passage ne fait pas apparaître qu’il s’agit  là des agents en télétravail dans le cadre d’un aménagement de leur poste de travail pour raison de santé, ce qui n’est pas le cas de la majorité des 600 agents.

Rien n’établit loin s’en faut que le télétravail comme le tout numérique, est forcément bénéfique pour la santé ou améliore la santé de tous.

Les agents interrogés par la DRH sur leur ressenti révèlent par ailleurs que lorsqu’ils  télétravaillent ils sont moins fatigués par le bruit, ce qui en dit long sur le prétendu bénéfice des open spaces sur les relations de travail.

Au risque de passer pour rétrograde le SUPAP-FSU estime  que le télétravail,  au domicile ou en espaces partagés à distance du service, ne doit pas devenir avec le temps une obligation sous prétexte de gain de place, par exemple…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article