Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le précédent comité technique central avait, à l’unanimité des organisations syndicales, adopté l’avis suivant.

 

"Les congés maladie ne doivent pas donner lieu à des récupérations en temps de travail et doivent être valorisés à la hauteur du temps de travail prévu sur la durée des congés. La journée d’arrêt maladie se substitue donc en temps à la journée de travail prévue."

 

Suite à cet avis, le comité technique central, s’est à nouveau réuni le 12 juillet. Une note de la DRH envoyée à la DPSP a été signée à cette occasion.

 

Pour les agents de surveillance travaillant 4 jours par semaine, le temps d’arrêt maladie sera comptabilisé à hauteur d’une journée de travail, soit 8H15 et non 6h36. Les agents n’auront donc plus de temps à rendre en cas de congés maladie.

 

D’autres réunions se tiendront avec la DRH pour les autres secteurs de la DPSP et de la Ville où il pourrait y avoir des problèmes de comptabilisation du temps en cas d’arrêt maladie. La municipalité parisienne semble, enfin, vouloir respecter le principe suivant : un arrêt de travail ne produit pas de RTT, mais il ne doit donner lieu ni à débit de temps en défaveur des agents ni à crédit de temps en faveur des agents.

 

Il aura fallu un préavis de grève du SUPAP-FSU, de multiples réunions avec la DRH, trois réunions du CT central pour enfin aboutir !!! La Chronogestoride qui paramètre l’outil de comptage des temps de manière aberrante en cas de congé maladie est en passe d’être vaincue !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article