Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La rentrée 2018 permet au gouvernement de s’attaquer à nouveau aux emplois aidés, « des politiques qui ne sont pas efficaces », selon le Premier ministre. Il reprend là l’argumentaire développé il y a un an, quand la première baisse de ces contrats avait été annoncée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Ainsi, leur nombre devrait être réduit de moitié l’an prochain, pour plafonner à 100 000.

Une politique assumée, mais « nous engageons dans le même temps un effort inégalé pour la formation de ceux qui en ont le plus besoin » a ajouté Edouard Philippe. Comme si la formation à elle seule, en admettant qu’elle soit améliorée allait permettre de créer les emplois pour les chômeurs !

En attendant, le nombre d’allocataire du RSA est reparti ces derniers mois à la hausse.

Mais à l’heure actuelle il ne reste plus que 700 agents à la Ville. – hors contrats d’avenir qui restent en  place jusqu’à la fin de leur contrat et selon la DRH, il n’y aura plus que 300 agents à la fin de l’année.

Une réalité qui donne tout son sens à notre demande d’un nouveau plan de résorption de la précarité et d’emplois en nombre suffisant dans les services !

Lire aussi ICI  notre article du 20 juillet sur la Ville de Paris : contrats aidés, des dégâts irrémédiables !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article