Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Notre syndicat avait signalé à l’élu, lors de sa prise de poste, l’état de la filière animation parisienne :

Environ 2 500 AAAS (Adjoints d’Animation et d’Action Sportive) de catégorie C

Plus de 600 AAP (Animateurs des Administrations Parisiennes) de catégorie B

7 CAPSA (Conseiller des Activités Physiques et Sportives et de l’Animation) de catégorie A

C’est ce qu’on appelle une organisation pyramidale !!!

Les possibilités d’accession à la catégorie A pour les personnels issus de l’animation sont de fait quasi nulles en l’état, ce qui n’est pas satisfaisant. L’élu, reconnaissait que les chiffres étaient parlants et qu’une évolution était souhaitable.

DES POSTES VACANTS D’ENCADRANT DE L’ANIMATION RESERVES AUX ADMINISTRATIFS !!!

Là où la situation s’aggrave encore, c’est quand la Ville ouvre des postes normalement réservés aux personnels d’animation à des administratifs.

Ainsi, les derniers postes vacants, cet été, sur Intraparis :

Chef de pôle affaires scolaires réservé au corps des attachés au lieu des CAPSA !!!

Responsable d’action éducative réservé au corps des secrétaires administratifs au lieu des AAP !!!

Ce n’est pas acceptable.

Notre syndicat revendique l’application de ce qui avait été décidé entre la direction et les organisations syndicales lors des groupes de travail sur la réforme des CASPE et l’établissement des fiches métiers :

Les postes vacants en action éducative réservés aux AAP, l’intégration au corps des CAPSA des futurs chefs de pôle affaires scolaires.

Nous souhaitons qu’à l’avenir, les 10 postes de chefs de pôle affaires scolaires soient occupés par des CAPSA et demandons de nouveau à la DASCO et la DRH, l’organisation d’un concours CAPSA avec des dispositions spécifiques permettant la nomination des 10 responsables des actions éducatives des CASPE.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article