Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Des réformes à répétition dans la Fonction publique sans prise en compte de la réalité du travail, et sans étude d’impact sur les conditions de travail, réorganisations de services, nouveau management public, réduction du nombre de postes et d’emplois ont pour conséquence une augmentation de la charge et de l’intensité du travail avec dans certains cas des glissements de tâches, des déqualifications.

Cela induit des dégradations réelles des conditions de travail des agent-es.

Quelques chiffres dans la Fonction publique d’Etat …Mais la situation est à notre avis très comparable à la Ville de Paris, sinon pire et elle n'est en aucun cas admissible.

  • Plus de 30% des agent-es déclarent devoir faire trop vite des opérations qui demanderaient davantage de soin
  • Plus de 35% des agent-es disent qu’ils ne ressentent pas la fierté du travail bien fait
  • 42,8% des agent-es vivent des situations de tensions dans les rapports avec le public 
  • 39,5% vivent des comportements hostiles
  • 29,3% des agent-es jugent les changements (réorganisation de services, changement dans les techniques utilisées...) de manière plutôt négative
  • 31,7% des agent-es sont soumis à au moins 3 contraintes physiques intenses et 28,2% à au moins 3 contraintes de rythmes
  • 15,3% des agent-es ne disposent pas d’au moins 48h consécutives de repos par semaine

Voir en pièce jointe les propositions de la FSU.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article