Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le comité technique de la direction des affaires scolaires s’est tenu jeudi 8 novembre de 14h30 à 19h45 en présence de l’élu, Patrick Bloche, de membres de la direction et de représentants des organisations syndicales.

Étaient présents côté syndicats, outre le SUPAP-FSU, la CGT, l’UNSA et FO. Les syndicats CFDT et SUD ne se sont pas présentés.

5 points étaient à l’ordre du jour de ce comité technique. Retrouvez chaque jour le compte rendu d'un des sujets soumis à avis du comité.

BILAN FORMATION 2017

Abstention : UNSA.

Vote contre : SUPAP-FSU, CGT et FO.

Comme pour le bilan social, nous avons d'abord salué la qualité du travail effectué pour aboutir à ce bilan formation 2017 que vous pouvez consulter en pièce jointe.

Au-delà de la forme, le SUPAP-FSU a ensuite rappelé l'évolution positive de l'offre de formation continue enrichie chaque année par la prise en compte de certaines de nos demandes.

Un effort conséquent a été fait par la direction avec la mise en œuvre de parcours pour les agents titulaires et l'extension des dispositifs de préparation à concours et examens professionnels.

Tout ceci serait formidable…si les agents bénéficiaient au départ d'une formation initiale de qualité. Car c'est bien là que le bât blesse.

Nous avons illustré ce manque d'ambition de la Ville par l'absence de formations diplômantes, pourtant indispensables dans un cadre professionnel, pour les agents de la filière animation.

Nous avons lu les définitions des brevets et diplômes d'animation trouvés sur le site internet du ministère de la Ville de la Jeunesse et des Sports.

Ce que la Ville propose aux animateurs :

BAFA : le brevet d'aptitude aux fonctions d’animateur est un diplôme non professionnel qui permet d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs.

Pourtant il existe :

BPJEPS : le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l'exercice du métier d'animateur, de moniteur, d'éducateur sportif.

Ce ne serait pas ce qui conviendrait aux adjoints d'animation par hasard ?

Ce que la Ville propose aux REV :

BAFD : le brevet d'aptitude aux fonctions de directeur est un diplôme non professionnel qui permet d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs.

Pourtant il existe :

DEJEPS : Le diplôme d'état de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport atteste de l'acquisition d'une qualification dans l'exercice d'une activité professionnelle de coordination et d'encadrement à finalité éducative dans les domaines d'activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.

Ce ne serait pas ce qui conviendrait aux responsables éducatifs ville par hasard ?

Pour renforcer notre propos, nous avons évoqué la situation d'une collègue qui risquait de perdre son poste de REV intérimaire à la rentrée de septembre 2018…parce que la Ville de Paris ne respecte pas la législation concernant la direction des accueils collectifs de mineurs.

En effet, un agent en BAFD ne peut encadrer un accueil de plus de 80 enfants fonctionnant plus de 80 jours par an. C'est pourtant le cas…des 653 accueils de la Ville de Paris !

La Ville ne s'en sort que grâce à l'équivalence de diplôme accordée aux agents de catégorie B. Malheureusement pour elle, la collègue exerce les mêmes missions de catégorie B…en étant toujours en catégorie C !

Face à cette injustice manifeste, nous avons obtenu que la collègue bénéficie d'une formation BPJEPS financée par la Ville. Une grande première !

Là où l'histoire devient cocasse, c'est lorsque l'organisme de formation explique à la collègue que le BPJEPS est inadapté compte tenu du poste qu'elle occupe et qu'elle aurait dû bénéficier d'un DEJEPS !  Il lui a alors été bien difficile d'expliquer qu'avec son BPJEPS inadapté, elle serait plus qualifiée que 99% de ses collègues de la Ville de Paris occupant le même poste qu'elle !

Dans ces conditions, notre syndicat ne pourra valider aucun futur bilan de formation n'incluant pas les formations diplômantes adaptées aux postes occupés par les agents. C'est ainsi que nous parviendrons à une réelle professionnalisation, indispensable pour offrir un service public de qualité aux usagers.

SUPAP-FSU, le syndicat qui distribue des guides des droits et des carrières.

SUPAP-FSU, le syndicat qui vous informe tout au long de l’année.

DONNEZ-NOUS LES MOYENS DE VOUS DEFENDRE ENCORE MIEUX À L’AVENIR EN VOTANT SUPAP-FSU :

  • AU COMITE TECHNIQUE CENTRAL
  • AU COMITE TECHNIQUE DASCO
  • EN CAP (TITULAIRES) OU CCP (CONTRACTUELS)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article