Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Une conférence de presse pour dénoncer les expulsions avant le début de la trêve hivernale a eu lieu le mercredi 31 octobre 2018 dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Une cinquantaine de personnes, majoritairement des agents de la ville, des représentants d’associations mais également des parents d’élèves et des habitants du quartier se sont retrouvées devant le domicile d’une animatrice vacataire de la ville de Paris.

Grâce au soutien syndical, et aux actions de l’Association Droit Au Logement (DAL), elle a pu bénéficier avec ses deux enfants, d’une suspension provisoire de son expulsion.

Nous avons pu entendre le témoignage de quelques locataires déjà expulsés, ou bénéficiant d’un sursis, protégés pour quelques mois par la trêve hivernale.

Malheureusement les décideurs préfèrent souvent procéder à des expulsions plutôt que de résoudre les problèmes de fond et le nombre d’expulsions à Paris n’a jamais été aussi élevé.

Les expulsions forcées sont une violation du droit à un logement convenable. Chaque personne a droit à un certain degré de sécurité, qui doit garantir une véritable protection contre les expulsions.

Par ailleurs, si un relogement approprié n’est pas proposé les victimes d’expulsion se retrouvent dans des situations dangereuses pour leur vie et leur santé et perdent souvent leur accès à une alimentation convenable, à l’éducation, aux soins de santé et à d’autres moyens d’existence.

Nous continuons à apporter notre soutien à toutes ses familles en situation précaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article