Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Suite aux mobilisations des gilets jaunes, soutenues par une grande majorité de la population, le Président de la République a annoncé quelques mesures sociales le 10 décembre :

  • une « augmentation » de 100 euros brut par mois du SMIC qui intègre la hausse légale et déjà annoncée de 1,8 % prévue en janvier et qui sera financée par l’État sous forme de prime d’activité.
  • une prime exceptionnelle au bon vouloir des employeurs qui ne concernera pas la Fonction publique.
  • une exonération fiscale et sociale des heures supplémentaires.
  • l’annulation de la hausse de la CSG pour 2019 pour les retraité-es qui gagnent moins de 2000 euros.

C’est le budget de l’État qui est mis à contribution, tandis qu’aucune contrainte n’est mise sur les entreprises et les grandes fortunes, puisque ni le CICE (40 milliards par an pour les grandes entreprises), ni la suppression de l’ISF, ni de la flat tax et de la baisse de l’impôt sur les sociétés ne sont remis en cause ! La question d’une juste répartition des richesses est totalement évincée.

Rien de global pour les salaires, les pensions ou les minimas sociaux, rien pour la fonction publique et les services et pas un mot sur les mesures radicales à prendre pour assurer à la fois la justice sociale et préserver notre planète.

C’est pourquoi le SUPAP-FSU appelle

à la grève le 14 décembre avec la CGT,  Solidaires et FO Ville de Paris

à manifester à 12h30 à partir de République

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article