Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Comme chaque année, les personnels de l’Éducation Nationale bénéficient du pont de l’Ascension.

Nous attendions la décision prise par la Ville de Paris pour ses agents travaillant dans les écoles.

Comme l’an passé, il n’y aura pas d’accueil en centre de loisirs ce jour. Les écoles seront donc fermées.

UN DISPOSITIF INÉGALITAIRE

Au lieu d’accorder une journée à l’ensemble des agents, la Ville reconduit le dispositif injuste appliqué les années précédentes, en accordant une journée exceptionnelle aux agents ne bénéficiant pas de JRTT et en prélevant un JRTT à ceux qui en ont. Les ATE, ASEM et REV apprécieront !

Une journée de repos exceptionnelle est accordée :

  • Aux adjoints d’animation titulaires et contractuels
  • Aux ATE et ASEM contractuels à temps incomplets
  • Aux CUI (Contrats Unique d’Insertion)
  • Aux gardiens logés, sauf si travaux programmés dans l’école ce jour !

Une journée de RTT est obligatoirement décomptée :

  • Aux ATE et ASEM titulaires et contractuels à temps complet
  • Aux REV

LA SITUATION SPÉCIFIQUE DES « FAUX VACATAIRES »

Pour les collègues vacataires, ceux-ci ne seront pas rémunérés, le service n’étant pas effectué. Il est indiqué que « des mesures de compensation peuvent être proposées en les inscrivant pour d’autres services un autre jour ». Malheureusement ce ne sera pas le cas pour tous !

Il y a pour nous un problème dans la mesure où le service n’est pas effectué, certes, mais pas de l’initiative de l’agent.

Les collègues « faux vacataires » sur des postes permanents devraient selon nous bénéficier du paiement de leurs vacations ce jour, leurs décisions de travail s’apparentant à un contrat et indiquant bien une journée travaillée le 31 mai 2019 !

QUELQUES MALCHANCEUX GARDIENS LOGÉS

Comme l’indique la communication de la DASCO : « Pour les écoles dans lesquelles une intervention était programmée du fait de l’absence de services scolaire et périscolaire, le gardiennage doit être assuré ».

Dans ce cas précis, rien d’illégal, cette journée étant prévue au cycle de travail des gardiens logés.

Il n’empêche que les gardiens mobilisés ce jour auront un sentiment d’injustice légitime vis-à-vis de leurs collègues.

-------------------

Pour l’ensemble de ces décisions impactant le cycle de travail des agents, le Comité Technique de la DASCO aurait dû être consulté, comme cela a été le cas à la DRH et à la DFA par exemple.

Cela n’aurait vraisemblablement rien changé sur le fond…mais la forme, au moins, aurait été respectée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article