Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Pour comprendre la situation actuelle, il faut remonter le temps, jusqu'à 2013 et la mise en œuvre de l'ARE (Aménagement des Rythmes Éducatifs) par la Ville de Paris.

En septembre 2013, 385 REV sont en poste, certains en charge de 3 écoles et accueillant…jusqu'à 1 000 enfants. La réforme ayant été mise en œuvre en urgence absolue par la Ville, les dysfonctionnements s'accumulent et les REV essuient les plâtres en première ligne face au mécontentement des familles et de l'Éducation nationale. Une folie.

Face à cette situation intenable, la Ville est obligée de créer dès fin septembre 2013, le poste de DPA (Directeur de Point d'Accueil), de manière à avoir un encadrant sur chaque école. Les DPA sont alors sur le même cycle de travail que les adjoints d'animation et sous l'autorité des REV.

Dès l'année scolaire 2014-2015, la DASCO envisage d'aligner les missions et le cycle de travail des DPA sur celui des REV et d'établir une cartographie des écoles. Les plus difficiles seraient encadrées par les REV B, les autres par des REV C, les anciens DPA ! Notre syndicat s'opposera alors fermement à cette proposition de la Ville et militera pour la mise en place d'un REV par école, rejoints par la suite par la CGT et FO, alors qu'une autre organisation militera pour un emploi fonctionnel en C+ pour les DPA.

En Février 2016, l'intersyndicale SUPAP/CGT/FO obtiendra gain de cause, l'administration validant cette revendication de nos syndicats. Belle victoire pour l'animation.

Le gros bémol, car il y en a un, viendra des conditions d'accès à la catégorie B choisies par la Ville. Notre syndicat n'obtiendra pas le passage des DPA en catégorie B par examen professionnel, ce qui était pourtant techniquement possible et moralement légitime, compte tenu des missions de catégorie B exercées par les DPA pendant 3 ans.

La Ville optera pour un concours sur 3 ans avec 90% de postes réservés en interne et 10% en externe. Notre syndicat avait pourtant, à cette période, pointé à de nombreuses reprises le risque de perte de leur poste d'encadrant des DPA (devenus REV intérimaires lors du dégroupement des GEV en septembre 2016) donnant satisfaction sur leurs écoles depuis 4, 5 ou 6 ans, mais ne parvenant pas à être lauréat du concours AAP.

Nous avions malheureusement vu juste. En effet, 3 ans plus tard, 87 REV intérimaires demeurent légitimement inquiets quant à leur avenir. Et puis il y a aussi les REV remplaçants et les DPA renforts.

Voyons dans le détail ce qu'il en est pour les uns et les autres, sachant qu'une grande part d'incertitude repose sur les résultats du concours AAP, et notamment sur le nombre de lauréats non REV.

REV intérimaires

Pour les 87 REV intérimaires, dont on rappelle qu'il s'agit des collègues précédemment DPA, nous avons la confirmation de la DASCO de leur maintien en poste pour la prochaine année scolaire 2019-2020, comme AAP de catégorie B pour ceux réussissant le concours (47 postes en interne et 5 postes en externe) ou étant nommés au choix (environ 22 postes cette année et non 36 comme annoncé par un partenaire syndical), comme REV intérimaires de catégorie C pour les autres.

Ces derniers auront une nouvelle opportunité de faire partie des nommés AAP au choix l'année suivante en 2020 où il y aura à nouveau 22 postes environ.

Pour les REV intérimaires, les possibilités de d'accéder cette année ou l'année prochaine au statut d'AAP sont donc très conséquentes, mais il n'y a néanmoins pas de certitude absolue à ce stade.

REV remplaçants

À ce jour, sont considérés comme REV remplaçants par la DASCO, tous les REV ayant pris un poste d'encadrant depuis la rentrée 2016 mais n'ayant été DPA auparavant. Il peut donc s'agir de remplacements qui perdurent !

Selon les derniers effectifs communiqués par la direction, il y avait 28 REV remplaçants à la rentrée 2018. Ce chiffre a pu légèrement évoluer depuis suite à vacances de postes au cours de l'année (départs de REV en congé maternité, recrutement sur une autre direction, CLM, CLD, retraite, etc…).

Pour ces collègues REV en position d'encadrement depuis quelques mois jusqu'à deux ans et demi pour les plus anciens, la situation est nettement moins confortable. Pour ceux qui ne réussiront pas le concours, tout dépendra des postes occupés par les lauréats AAP 2019.

En effet, tout lauréat AAP, non encadrant actuellement (adjoint d'animation "classique", animateur lecture, RPA), sera placé par la DASCO, soit sur un poste vacant de l'Action Collégiens, soit sur un poste occupé actuellement par un REV remplaçant.

Pour les REV remplaçants qui n'auront pas le concours, il faut donc espérer que la quasi-totalité des lauréats seront des REV intérimaires devenant AAP sur leurs écoles. Les REV remplaçants auraient alors la possibilité de conserver leur direction l'an prochain.

DPA renforts

Nous demandions récemment à la DASCO le maintien de la quinzaine de postes de DPA renforts, voir  ICI.

La direction a entendu cette demande : les DPA renforts deviendront à la prochaine rentrée REV suppléants renforcés.

En dehors du changement d'appellation décidé par la DASCO, rien ne changera. Les REV S renforcés conserveront le même cycle de travail, les mêmes missions d'encadrement en décharge totale d'enfants sur tous les temps et la même rémunération (ISR de 109,29 euros + 10 points de NBI soit 46,86 euros = 156,15 euros/mois). C'est une bonne nouvelle.

MOUVEMENT EXTERNE 2019 DES AAAS/AAP

Les personnels d'animation ont récemment rempli une fiche de vœux pour la prochaine rentrée (poste souhaité, éventuelle demande de temps partiel, souhait de mouvement interne ou externe).

Pour ce qui est du mouvement externe, certaines CASPE ont demandé aux collègues de formuler 3 choix de circonscriptions (ou BAPPE pour les AAP) dès le mois de février.

Cela ne cadre pas avec la consigne de la SDPE, pourtant claire, qui précise que les agents autorisés à participer au mouvement candidatent auprès des CASPE à partir du 20 mars, une fois le nombre de postes vacants connu. Ce qui est logique.

Résultat, des collègues ont dû choisir 3 CASPE…sans connaître le nombre de postes vacants sur chaque territoire ! Ces informations ont été mises en ligne sur l'intraparis DASCO depuis.

Pour exemple, un AAP ayant indiqué souhaiter une mobilité vers la 6-14, la 7-15 ou la 1-2-3-4…peut tranquillement attendre le mouvement de l'année prochaine, ces 3 CASPE n'ayant aucun poste vacant pour les AAP ! Aberrant ! Et ce alors qu'il y a 10 postes vacants sur la seule 8-9-10 !

Nous avons demandé à la DASCO que les 9 AAP et 87 AAAS autorisés à participer au mouvement puissent postuler auprès de services ayant des postes vacants. Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à prendre rapidement contact avec des CASPE ayant des postes à pourvoir, les entretiens devant se tenir d’ici le 12 avril.

Par ailleurs, nous sommes très étonnés par les nombreux retours de collègues souhaitant postuler en tant que REV suppléant et obtenant des réponses négatives de CASPE leur indiquant qu’il n’y a plus de postes de REV suppléant à pourvoir ! C’est le grand écart avec le discours de la DASCO selon laquelle les CASPE ne parviennent pas à recruter de REV suppléants, voir ICI !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article