Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le 25 mai 2018, Christian et Jean-Jacques, chauffeurs de bennes à la ville de Paris, ont été arrêtés dans le cadre d’une action syndicale de la CGT visant le siège du parti du Président

Le 18 juillet, la justice a su prendre en compte le contexte de cette action en limitant la peine de nos collègues à 70 heures de travaux d’intérêt général.

Ils ont fait l’objet d’une procédure disciplinaire ayant conduit à leur mise à la retraite d’office qui  a été examinée le 15 avril en Conseil supérieur des administrations parisiennes réuni en formation de recours. La recommandation soumise au CSAP de recours de maintien de la sanction a fait l’objet d’un strict partage des voix entre représentant.e.s favorables et défavorables à cette proposition.

 

Nos deux collègues, en plusieurs décennies de service à la Ville, n’avaient jamais fait l’objet d’une procédure disciplinaire et leurs qualités professionnelles et leur sens du service public sont reconnus par leur hiérarchie

Nous affirmons qu’il serait d’une injustice totale qu’ils paient les frais d’une action syndicale qui trouve sa source dans l’autoritarisme du pouvoir politique en place

C’est pourquoi en commun avec la CGT, l’UNSA, et Force ouvrière nous sommes adressés dans le courrier ci-joint à la Maire de Paris pour qu’elle permette à nos deux collègues de réintégrer les services et pouvoir compléter leur carrière.

Nous regrettons que la CFDT, la CFTC et L’UCP dont les représentants aux CSAP ont voté cette sanction aient refusé de s’associer à cette démarche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article