Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le règlement des ASEM dit :

« …un emploi du temps est élaboré par la direction des Affaires Scolaires. Cet emploi du temps type définit notamment la répartition des tâches d’entretien des locaux, quotidiennes ou hebdomadaires. Il tient compte de la prise en charge partielle de ces tâches par les agents techniques des écoles contractuels.

Sur cette base, le directeur ou la directrice, en concertation avec les ASEM, précise l’organisation générale des tâches de l’école pour l’année scolaire et la transmet pour approbation à la circonscription des affaires scolaires et de la petite enfance avant le 15 septembre… »

C’est le jour de cette réunion que les ASEM agissent et argumentent face au directeur/trice d’école sur leur emploi du temps de l’année. Il doit notamment être évoqué :

  • Ce que les ASEM doivent faire.

 

  • Ce que les ASEM ne font pas pour la préservation de leur santé et car cela ne rentre pas dans leurs missions (exemple : surveiller les toilettes pendant la récréation, nettoyer les toilettes adultes pendant la période scolaire, lever les lits du dortoir pour libérer l’espace pour l’enseignant et les élèves, surveiller le dortoir à la place de l’enseignant si le projet d’école ne prévoit pas de décloisonnement,…).

 

  • La répartition des tâches entre ASEM en fonction de la charge et du temps de travail de chacun(e).

 

  • Les tâches que les ATE doivent faire selon leur temps de travail et leur règlement de service.

 

  • La nécessité ou pas de renforcer l’équipe d’ATE. En effet, les ASEM ne peuvent pas prendre en charge le travail des ATE présentes ou manquantes (absentes ou parce que la Ville n’en recrute pas assez).

Les ASEM sont fatiguées. Elles subissent une forte usure professionnelle.

L’emploi du temps, quotidien et hebdomadaire, doit être adapté à leur charge de travail.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article