Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Le Président de la République a confirmé sa volonté de mettre en place un système de retraite « par points », le rapport Delevoye publié pendant l’été 2019 en donne les grands contours.

En quoi l’instauration d’un régime par points changerait radicalement le système actuel ?

Quelles seraient les conséquences pour l’ensemble des salarié-es ?

Pour les fonctionnaires ? Les enseignant-es sont-ils particulièrement pénalisé-es ?

Quelles sont les propositions et la stratégie pour conserver et améliorer un système solidaire de retraite ? Quelles sont les revendications de la FSU ?

Derrière les choix techniques de modalités de calcul des pensions se cachent des enjeux politiques majeurs qu’il faut pouvoir analyser pour se mobiliser.
Les éléments de langage utilisés par le gouvernement présentent le nouveau système comme « plus juste, plus équitable et plus simple », la réalité de la réforme qui se profile est pourtant toute autre : fin du calcul sur la base de l’indice détenu les 6 derniers mois pour les fonctionnaires, incertitude sur la valeur du point, baisse des pensions, en particulier pour les enseignant-es, remise en cause de droits familiaux, aggravation des inégalités entre les femmes et les hommes, recul déguisé de l’âge de départ…

Cette réunion s’inscrit dans la journée d’action et de manifestation interprofessionnelle nationale et en Ile de France (FSU, CGT, Solidaires UNEF et UNL). Elle a pour ambition d’informer pour alerter sur les détails d’une réforme dangereuse et préparer les mobilisations nécessaires afin d’imposer d’autres choix.

Cette réunion sera animée par Benoît TESTE du secrétariat national de la FSU avec la participation de Bernard Teper ,d’ATTAC.

Cette réunion est ouverte à tous et toutes, syndiqué-es et non syndiqué-es.

Mardi 24 septembre 2019 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris, Salle Hénaff 85 rue Charlot 75003 PARIS -Métro République

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article