Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

La lutte contre le projet de système de retraites à points se traduit depuis le 5 décembre par des grèves dans différents secteurs. Si les personnels de la RATP et la SNCF sont moteurs de la mobilisation, il appartient à chaque secteur de se mobiliser le plus largement possible pour généraliser la grève et faire reculer le gouvernement.

A la Ville de Paris, nous sommes nombreux à nous être mis en grève de manière continue ou non depuis le début du conflit. Nous pensons qu'il faut désormais réunir nos forces et nous doter des outils qui permettront de massifier et d'intensifier notre mouvement. Nous appelons également l'ensemble des salarié.e.s de ce pays, du public et du privé, des étudiant.e.s, des sans-emplois et retraité.e.s à se réunir en AG pour décider de la grève et des blocages jusqu'au retrait.

C'est pourquoi l'assemblée générale des personnels de la Ville de Paris appelle :

  1. À une nouvelle AG unitaire le 19/12 à 9h30 à la Bourse du Travail, rassemblant l'ensemble des organisations syndicales engagées dans la lutte et l'ensemble des personnels en grève
  2. À la constitution et consolidation d'un cortège commun aux agents de la Ville de Paris dans les manifestations
  3. À la création d'une caisse de solidarité à l'attention des grévistes, syndiqué.e.s ou non, laquelle  s'organisera comme tel :
  • Rejoindre la caisse locale et interprofessionnelle organisée par l'Union des Syndicats CGT de Paris. [https://www.lepotsolidaire.fr/pot/k352mful] Cette caisse présente l'avantage d'unir les secteurs publics et privés dans ce combat et dans la solidarité. Elle reverse directement aux grévistes (syndiqué.e.s ou non) sur un minimum de 5 jours de grèves.

Nous appelons l'ensemble des organisations syndicales représentatives à la Ville de Paris à abonder cette caisse de solidarité le plus généreusement possible.

Le reversement n'a pas pour prétention de compenser l'intégralité des salaires perdus mais de faire la démarche la plus juste, en tentant de trouver des solutions collectives aux pertes de salaire qui découlent de la grève.

 

Toute démarche devra chercher à unir les initiatives existantes afin de garantir la force de la caisse de solidarité et devra s'adresser aux syndiqué.e.s et non syndiqué.e.s. Par ailleurs les situations pour les agent.e.s les plus en difficultés pourront faire l'objet d'un traitement dédié par les organisations syndicales.

 

Enfin nous interpellons Madame la Maire de Paris sur les modalités de prise en compte des temps de grèves sur nos salaires et traitements. Nous demandons à ce que soit étalé sur plusieurs mois les prélèvements pour journée de grèves. Nous demandons à ce que soit déplafonné les heures de RIS (Réunion d'Information Syndicales) et d'assouplir les modalités d'organisation afin de permettre aux plus grand nombre de participer aux Assemblées Générales. Ainsi nous demandons à Madame la Maire, de joindre le geste à la parole, en facilitant la lutte contre une réforme qu'elle affirmer rejeter.

 

GRÈVE GÉNÉRALE et ILLIMITÉE

 

Retrouvez l’intersyndicale Ville de Paris sur :

https://www.instagram.com/parisnebatpasenretraite/

https://www.facebook.com/parisnebatpasenretraite

 

Appel voté à l'unanimité lors de l'assemblée générale du 17/12/2019, à la Bourse du Travail de Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article