Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Jeudi 16 janvier, plusieurs centaines d’agent·e·s de la Ville de Paris, syndiqué·e·s ou non, avec l’intersyndicale ont de nouveau manifesté avec punch leur opposition au projet de réforme des retraites. Forte de cette réussite, la mobilisation se poursuit avec une prochaine grande journée de grève et de manifestations ce vendredi 24 janvier.

Après plus de 40 jours de grève et de « galères », l’opinion rejette la réforme à plus de 60%, parce qu’elle en perçoit les effets immédiats et à moyen terme :

 Parlons des effets pervers du principe de la retraite par points 

Sous couvert mensonger de justice : un euro cotisé produira une pension identique pour tous les statuts, derrière cet affichage fait pour séduire, se cache des réalités dont il faut bien parler !

Si cette réforme était bénéfique pour tous, pourquoi le Gouvernement s’est-il résolu à maintenir certains régimes en faveur des policiers, des navigants et contrôleurs aériens, etc. C’est purement stratégique pour ne pas grossir la grève et aggraver le ralentissement de la vie économique du pays et surtout la grogne des citoyen.nes qui ne sont pas dupes.

Ne plus faire cotiser les hauts revenus (> 10 000 euros/mois), dans le système commun de retraites équivaut à favoriser la retraite par capitalistion et les assureurs…

 Baisse du niveau des pensions 

Abandon des 6 derniers mois pour la fonction publique, abandon des 25 meilleures années pour les non titulaires CDD, vacataires.., c’est donc calculer la retraite sur la totalité de la carrière, donc additionner les mauvaises années aux bonnes, réduire à néant les promotions de fin de carrière, donc ne pas prendre en compte l’ascenseur social, donc diminuer les pensions pour Tous-tes !

À la ville de Paris, 6 500 agent.es sont bénéficiaires du statut d’actif ou insalubre, ce qui garantit une reconnaissance de la pénibilité (pas pour tous). Avec cette loi, nos collègues perdent ces acquis. Ils travailleront 2 ans de plus avec une pension minorée !

Les femmes, majoritaires à la ville de Paris seront aussi doublement pénalisées par la retraite à points.

 Faire main basse sur les réserves des caisses de retraite 

La majorité des 42 régimes de retraites ont des réserves qui, par un mécanisme de solidarité, mis en place par l’État, alimente les caisses déficitaires (principe de compensation et de surcompensation). L’État voit une opportunité de s’emparer des « trésors de guerre » mis de côté par les cotisants (d’où l’opposition farouche des professions libérales à cette spoliation programmée).

 La retraite par point ne garantit plus le niveau des pensions 
 et nous rend otages de la finance 

Il suffira de baisser le point, par simple décret gouvernemental, sans consultation des partenaires sociaux et du Parlement, pour ajuster l’équilibre financier des retraites !

Or, en cas de retournement de la situation économique, le FMI et la Banque Européenne imposeront de baisser le point des retraites, comme pour la Grèce, ou, pour d’autres raisons, en Suède, modèle d’appauvrissement des retraités dont s’inspire pourtant le Gouvernement actuel. Les cadres du privé ont déjà subi, dans un passé récent, la baisse du point AGIRC-ARCCO pour leur retraite complémentaire.

 Pour toutes ces raisons : 
 Non à la retraite par points ! 

Nous demandons à la Mairie de Paris :

  • L’amélioration des conditions de travail et l’égalité salariale
  • Le maintien des 8 jours de congés, pour ne dégrader la qualité de vie au travail
  • La déprécarisation des non titulaires, vacataires
  • Un plan pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • La hausse des salaires et des primes suite à l’annonce du gel prolongé du point d’indice

 

 AGENDA 

Nos rendez-vous pour continuer à échanger sur ce projet, imaginer de nouvelles actions, agir ensemble:

Mardi 21/01
10h00 -12h00 : AG centrale
Auditorium de l'institut Eastman 11, rue Eastman 13e


M° Place d'Italie ou Olympiades
12h30-13h30 : Café Débat DSIN 22 rue de Bercy

Mercredi 22/01
10h00 -12h00 : AG décentralisée Salle Phoenix, 103 avenue de France
8h30-9h30 : Café-Débat DPSP 25 rue de Liège

Vendredi 24/01
10h00-12h00 :
AG centrale Salle des mariages Mairie du 4e

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------

> Appel de l'Assemblée Générale : https://www.facebook.com/parisnebatpasenretraite/photos/a.107531944070438/127077712115861/?type=3&theater

Instagram : parisnebatpasenretraite

Facebook : parisnebatpasenretraite

 

Caisse de grève : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/k352mful

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article