Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Les bibliothèques, bien qu’en grève le dimanche depuis janvier, ont été les grandes oubliées des débats télévisés qui ont vu les candidats s’affronter sur des questions importantes certes, mais dont la Culture fut exclue. Alors, à quelques jours du premier tour, nous avons lu les propositions des candidats concernant les bibliothèques municipales.

La maire sortante Anne Hidalgo (PS) se félicite que presque 16% des bibliothèques soient ouvertes le dimanche (soit 11 établissements). Elle propose d’organiser la culture autour des écoles en reliant les bibliothèques à des « parcours culturels » et de créer une bibliothèque dans le 16ème lors de la reconstruction de l’école Murat.

Rachida Dati (LR), sa concurrente dans les sondages, propose de lutter contre l’exposition des enfants aux écrans avec une campagne de sensibilisation et des activités le week-end, notamment dans les bibliothèques. Elle expérimentera l’extension des horaires d’ouverture en semaine et le week-end ainsi que les gymnases.

Agnès Buzyn (LREM) propose d’ouvrir 2 bibliothèques par arrondissement le dimanche, d’en faire des « lieux de vie », en modernisant les espaces de travail et en élargissant les horaires d’ouverture en particulier pendant les périodes précédant les grands examens (baccalauréat, partiels universitaires…).

David Belliard (EELV) veut améliorer les conditions de travail des étudiant·e·s en « ouvrant une réflexion » sur l’ouverture des bibliothèques municipales. Il les trouve moins ouvertes que dans d’autres grandes villes étudiantes européennes. Il veut aussi utiliser les réfectoires du CROUS en période d’examens pour désengorger les bibliothèques municipales.

Danielle Simonnet (LFI) n’est pas opposée à l’ouverture du dimanche mais elle la conditionne au renforcement préalable des équipes en semaine.

Cédric Villani (ex-LREM) veut étendre les horaires des bibliothèques le soir et le week-end sur le modèle de Copenhague (98h par semaine contre 38h en moyenne actuellement à Paris), tout en reduisant le temps de travail des agents à 35h dès 2021...

Enfin ni Serge Federbusch (RN) ni Marcel Campion ne parlent des bibliothèques dans leur programme, et heureusement peut-être.

Le Supap-Fsu regrette que les bibliothèques ne soient vues que sous le prisme des horaires trop faibles et des places assises manquantes pour les étudiants, qu’aucun candidat n’engage de vraie réflexion sur l’avenir des bibliothèques à Paris et que la Culture ne fasse l'objet d'aucun débat à part entière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article