Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Alors que nous sommes en période de confinement depuis deux semaines maintenant, nous apprenons avec effarement que la DASCO demande à ses agents de se « positionner » pour les vacances de printemps…comme si de rien n’était !

Il est demandé, comme en temps normal, aux collègues de remplir des plannings en indiquant s’ils vont prendre des congés, et si oui, quelle semaine ! 

Alors quelque chose a dû nous échapper, mais envisage-t-on réellement cette période comme une période de vacances où l’on peut librement sortir, voir ses amis et sa famille, voyager ?

Personnels des écoles et collèges

Pourtant la règle est claire, tous les agents travaillant dans les écoles et collèges sont placés en autorisation spéciale d’absence (ASA) rémunérée, et il est fait appel à des volontaires titulaires-contractuels-vacataires pour assurer la continuité du service dans les 70 écoles et 10 collèges ouverts pour accueillir les enfants des personnels soignants depuis le 17 mars et de sécurité depuis le 30 mars.

Comme le confirme le Flash info du jour, hormis les EHPAD et les établissements de l’ASE nécessitant des compétences spécifiques, le volontariat a permis d’assurer la continuité du service partout jusqu’à présent. 

Compte tenu, du nombre d’enfants accueillis encore plus faible pendant les vacances, et de la prime de 35 euros net par jour attribuée qui va engendrer une hausse du nombre de volontaires, il n’y aura pour les vacances de printemps aucune nécessité de mobiliser les collègues en ASA sur cette période.

AAAS, AAP, ASEM, ATE, ATEE, PVP, titulaires et contractuels, ne posez pas de congés. Soit vous êtes placés en ASA (Autorisation Spéciale d’Absence) rémunérée, soit vous êtes volontaires pour participer à l’effort de solidarité et vous indiquez quand vous souhaitez travailler.

Nous demandons par ailleurs que les congés posés en amont du confinement pour les semaines à venir puissent être récupérés par les collègues qui le souhaitent. Cette demande sera portée en intersyndicale pour l’ensemble des agents de la Ville de Paris auprès de la Maire.

Personnels en télétravail

Pour les collègues en télétravail, on assiste aux mêmes demandes, aussi bien pour les personnels administratifs des CASPE qu’à la mission FacilFamilles par exemple.

Là, le contexte est un peu différent dans la mesure où les collègues travaillent à pleine charge et dans des conditions qui ne seraient pas acceptées en temps normal (pas de matériel informatique adapté fourni par l’administration, pas de chaise ergonomique, présence des enfants, etc…). 

A cet égard, nous demanderons à la DRH centrale, en intersyndicale, la valorisation des journées à 7h48 pour tous les personnels en télétravail sur des cycles permettant de générer des RTT. La solution d’une application de cette mesure au cas par cas, après validation de la hiérarchie et du comité de direction, et à l’issue de la période de confinement, comme c’est envisagé à la DASCO, n’est pas acceptable.

Pour ces collègues, une prise de congés peut être envisagée, mais nous n’acceptons pas les incitations plus ou moins appuyées à se reposer, voire les conseils concernant la vie privée des agents comme l’illustre cet extrait du mail reçu par les agents de Facilfamilles : 

« Si vous le souhaitez, il est possible, voir même conseillé, vue l’allongement de cette période de confinement, de prendre des congés, pour vous reposer, ou pour pouvoir vous occuper pleinement de vos enfants par exemple en période de vacances scolaires, où l’on peut penser que les maitres et maitresses ne vont pas donner de travail ». On croit rêver !!!

Si les collègues en télétravail prennent des congés, ce doit être de leur initiative et pas sous la pression de leur hiérarchie.

Courage à toutes et tous

Notre syndicat s’associe à la douleur de la famille et des proches de nos deux collègues de la DASCO emportées par le Covid-19

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article