Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Pendant le confinement, les mobilisations continuent !

 

A Paris Musées, la norme a été de ne pas payer les vacataires qui n’avaient pas pris leur poste au 13 mars, même lorsqu’ils et elles avaient une promesse d’embauche ou qu’ils-elles avaient signé leur contrat !

Après avoir reçu un simple SMS la veille de leur prise de poste, qui leur enjoignait de ne pas se rendre sur leur lieu de travail, ils et elles ont dû écrire aux ressources humaines pour apprendre qu’ils-elles ne seraient pas payé·e·s du tout.

Normal, car le service n’est pas fait ? Certainement pas ! Les vacataires se sont rendu·e·s disponibles pour cette mission, ils-elles ont parfois refusé d’autres postes, et ils-elles devraient en plus voir leur salaire reporté à on ne sait trop quand ?

Dans d’autres directions de la Ville, les vacataires ont bien été payé·e·s, même lorsque leur contrat démarrait après la date de fermeture des établissements.

Nous avons d’autres motifs de colère : il y a ceux qui savent qu’ ils-elles auront une mission à Paris Musées, et ceux qui ne savent toujours pas s’ils-elles seront renouvelé·e·s, ou pas.

Au moment du confinement, nous étions engagé·e·s depuis trois mois dans une bagarre avec la direction sur la question de notre statut : la vacation, c’est dégueulasse, ça permet tous les dénis de droits des travailleurs, et l’usage qu’en fait la direction, ça rend le tout encore bien pire ! Plutôt que de reconnaître notre statut de contractuel·le·s et douvrir des postes de titulaires, elle fait le choix de renouveler systématiquement le « vivier des vacataires », contribuant à la parcellisation du travail, alors que dans le même temps l'obtention de plus en plus difficile de l'ARE pousse les gens à accepter du travail à n'importe quelles conditions. Fut un temps où notre DG s’occupait des Affaires Sociales, à la Ville de Paris : on s’inquiète un peu de l’état de sa mémoire, car elle semble avoir tout oublié de cette période !

Après plusieurs rassemblements devant l’Hôtel de Ville, une lettre ouverte, et des rendez-vous avec la direction, nous avions obtenu le renouvellement sans carence des vacataires en poste. Début mars la DRH nous annonçait que les dossiers d’une trentaine de vacataires étaient traités : en dépit de nos interventions répétées, la majorité des gens n’ont eu aucune nouvelle depuis, et la promesse de renouvellement est restée toute théorique.

Notre détermination n’a pas faibli, et tout au long du confinement nous avons alerté la presse, publié communiqués et lettres ouvertes, et reçu un appui sans faille de la CGT Paris Musées et de l’intersyndicale de la Ville de Paris : nous exigeons le renouvellement des vacataires qui en avaient fait la demande, et le déclenchement de la paie des 150 à 180 vacataires prévu·e·s sur les expositions de printemps !

Le déconfinement proche nous ouvre de nouvelles possibilités d’action. Le moment est venu d’organiser une AG à distance, pour échanger sur nos situations respectives, ce que nous voulons obtenir, et trouver ensemble des moyens d’action adéquats.

Nous vous proposons de nous retrouver le vendredi 8 mai à 18h pour une AG à distance, cest-à-dire le lendemain de la présentation du plan de reprise dactivité des musées imaginé par la direction :

Ensemble, préparons maintenant les actions du « Jour d’après » !

: /vacaction2020 - page1image11782384: @museeparis - page1image11584112: collectif_vacataires
Infos sur le mode de connexion à lAG, et inscription : vacatairesparis@protonmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article