Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Madame la Maire,

Nous souhaitons vous interpeller sur les problèmes rencontrés par les agents lors de leur reprise d’activité dans les diverses directions et services de la Ville.

De nombreuses directions ont rappelé les collègues en présentiel depuis le 11 mai, et ce malgré les préconisations gouvernementales ainsi que celles de la MISST, alors que dans bien des cas il n’y avait pas d’urgence à reprendre l’activité sur site, celle-ci pouvant être maintenue en télétravail. 

Contrairement à l’engagement de la Ville, de nombreux agents n’ont pas été dotés des 2 masques en tissu pour les trajets domicile-travail. Les masques jetables pour la journée de travail sont par ailleurs distribués en très faible quantité. Dans certaines directions, force est de constater que ces masques sont rationnés et que nous sommes loin de l’engagement de la Ville de doter tous ses personnels de 3 masques chirurgicaux par jour et par agent. 

La Ville de Paris n’a pas souhaité répondre dans les instances et aux organisations syndicales sur les stocks d’équipements de protection dont elle disposait pour la reprise, ni sur les l’état des commandes livrées et à venir. Nous faut-il en conclure que l’ensemble des plans de reprise, parfois très imprécis, se sont faits indépendamment des stocks réels d’EPI disponibles ? Nous faut-il en conclure que la Ville a garanti à chaque agent 2 masques en tissu sans s’assurer d’en avoir les moyens ?

Il apparait également que le gel hydroalcoolique n’est pas disponible en quantité suffisante partout où les agents ont repris le travail (103 avenue de France par exemple). S’agit-il d’un manque de fournitures ou d’un manque de moyen logistique ou encore d’une mauvaise organisation pour la reprise de service des agents ?

Les principes adoptés par la Ville de Paris, comme le maintien du télétravail, partout où cela était possible, semblent également oubliés par certains. Ainsi de nombreuses directions rappellent des agents en présentiel alors que le travail à domicile est possible (dans les équipes de développement local de la DDCT, le service des nuisances de la DPSP…).

Si l’on ajoute à cela, que la reprise n’est pas si progressive, avec le retour de tous les collègues dans de nombreux services qui n’ont pourtant pas rouverts, comme à la DJS ou à la DEVE ou la reprise totale de l’activité envisagée à la DPE, cela décuple les besoins en matériel, alors que ceux-ci semblent manquer, de même que les moyens logistiques  pour les mettre en place quand ces matériels existent

Nous  vous alertons donc sur une reprise de qualité du service public qui semble plus que compromise. Cette reprise nous semble précipitée et présente de nombreuses lacunes au vu des éléments qui nous sont remontés au quotidien du terrain. Une impréparation des directions apparait de plus en plus évidente ce qui expose la santé et la sécurité des agents et des usagers de la Ville de Paris. Tout cela crée des tensions dans un climat déjà anxiogène pour les personnels.

Dans l’attente de précisions de votre part, veuillez agréer, Madame, l’assurance de notre considération.

 

Julien ZAMBELLI, Secrétaire Général US CGT

Hayate SAHRAOUI et Nicolas LEGER, Co-Secrétaires Généraux SUPAP-FSU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article