Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Retrouvez en pièces jointes les documents présentés lors du dernier comité technique central :

  • Autorisations Spéciales d’Absence (ASA) et congés
  • Procédures médico-administratives
  • Organisations des CAP
  • Congés bonifiés
  • Prime d’investissement

Sur la question des ASA, notre syndicat a obtenu deux avancées par rapport au document présenté au CT. 

Une ASA garde d’enfant en journée complète sera accordée aux agents dont l’enfant est accueilli dans sa structure une partie de la journée (accueil en demi-journée, absence de restauration scolaire, etc…).

Les agents identifiés comme cas contact de Covd-19 seront systématiquement placés en ASA par le service de médecine préventive.

Par ailleurs, nous avons demandé à la Ville de communiquer aux agents la liste du HCSP actualisée des 11 pathologies donnant droit à une ASA pour vulnérabilité et incluant de nouveaux critères (65 ans et plus, taux d’IMC supérieur à 30 kgm2, femmes enceintes au 3e trimestre). Le certificat de vulnérabilité sera délivré par le médecin traitant OU le SMP…un seul avis médical suffit ! Vous retrouvez le nouveau formulaire agent avec la liste actualisée du HCSP en pièce jointe.

Retrouvez une information plus complète sur les ASA, ICI.

Sur les congés, nous regrettons l’obligation faite à certains collègues de poser 3 semaines de congés entre le 8 juin et le 30 septembre « en fonction des nécessités de service »…sachant que les fameuses nécessités de service sont très rarement justifiées par écrit aux agents, comme cela devrait être le cas…et que cela engendre souvent des abus.

Sur la prime d’investissement de 330 euros net qui sera versée fin juillet à certains télétravailleurs et aux collègues mobilisés pendant le confinement mais n’ayant pas perçu la prime journalière de 35 euros, nous aurions souhaité un geste plus conséquent de la Ville vis à vis de ses agents. 

Nous demandions que la Ville s’aligne sur la plus haute tranche prévue par le décret n° 2020-570 du 14 mai 2020 et verse 1 000 euros à l’ensemble des agents mobilisés et pas uniquement à certains, ce qui va, comme sur la question de la valorisation des journées à 7h48, inévitablement provoquer des injustices et un traitement inégalitaire ! 

Indépendamment de cette prime exceptionnelle versée à quelques-uns, rien n’empêche la prochaine mandature de verser la prime défiscalisée prévue par le décret 2020-570 à tous les agents de la collectivité et sur la base de la plus haute tranche, après délibération prise en Conseil de Paris. Ce serait un geste fort de la Mairie envers ses agents. Nous en formulons ici officiellement la demande.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article