Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Secret pro : Il est où ? Pas là !

Le SUPAP-FSU a interpellé la SDIS au sujet du secret professionnel. Lors du confinement de nombreuses règles élémentaires ont été bafouées. Aujourd’hui certaines pratiques, contraires aux obligations légales s’imposant aux travailleurs sociaux s’installent durablement (comme la mise en réseau sur les ressources partagées du contenu des rapports et dossiers). Si la SDIS a pu répondre qu’il s’agissait de mesures transitoires (en attendant un énième progiciel et la dématérialisation des dossiers sociaux), nous rappelons aux agents qu’ils sont seuls dépositaires du secret et que c’est eux, et non l’administration, qui seraient tenus légalement responsable en cas d’incident (perte de dossiers à l’extérieur, fuite de données informatiques). En l’état, aucune déclaration CNIL ni information des usagers ne permet de garantir le cadre légal des pratiques mises en place par la SDIS.

De même, le SUPAP-FSU dénonce l’absence de possibilité de garantir le secret professionnel dans le cadre du logiciel SIAO. Rappelons que le SIAO a connu au cours des dernières années plusieurs incidents techniques ayant entrainé une fuite de données. Nous invitons les travailleurs sociaux (ASE et CSE) à saisir individuellement le défenseur des droits à ce sujet afin que l’arrivée massive de plaintes le contraigne à se saisir prioritairement du sujet !

Fusion : Le Re-Nouveau Paris Solidaire

Parce que la novlangue est à la mode, pour la direction de la DASES et du CASVP, il ne faut surtout pas parler de fusion mais de « rapprochement ». Pourtant, c’est bien une « direction unique » qui est annoncée mi 2021. Officiellement, rien n’est décidé dans l’attente d’une concertation avec les agents de terrain ^^. Le but de la réforme serait de « rapprocher les services du terrain » dixit Marie Villette. Nous n’en saurons pas plus avant la fin de la (fictive) concertation.

Télétravail (travail à distance, en novlangue)

Dans un contexte où de nombreux agents sont demandeurs de télétravail, l’administration pose ses conditions et celles-ci sont souvent inacceptables ! Travailler avec son matériel personnel sans remboursement des frais (même en cas de panne/virus), accepter le transfert de sa ligne professionnelle sur son téléphone personnel, rendre des comptes des activités à domicile à des cadres (localement méfiants voire harcelants)… 

Le SUPAP-FSU a alerté l’administration parisienne s’agissant par ailleurs du télétravail contraint et de la situation d’agents qui peuvent se trouver en difficultés du fait de leurs conditions de vie (de logement, de violences intrafamiliales ou autres fragilités…) alors que, dans le même temps, les missions de la médecine préventive sont réduites à peau de chagrin. En période de crise sanitaire, la médecine préventive devrait plus que jamais exercer pleinement ses missions autant au domicile des agents que sur site.

Pour info : l’étude des postes télétravaillables est prévue au 1er trimestre 2021 et dans l’attente chacun fait à sa sauce ! Certains auront 2 jours de télétravail quand ils en veulent 5, d’autres en auront 3 quand ils n’en veulent pas, certains auront une prime et une bonification des horaires, d’autres pas, certains seront protégés par des mesures sanitaires, d’autres surexposés par le report des tâches…

Pour le SUPAP-FSU, COVID et confinement ne justifient plus le vide de questionnement sur nos pratiques et leur impact sur le public et ses droits, sur nos conditions de travail et sur la défense des intérêts COLLECTIFS.

La section DASES et CASVP du SUPAP-FSU

http://dases-supap-fsu.over-blog.com/

https://www.facebook.com/Supap-Fsu-DASES-CASVP-1634095436818723/

https://twitter.com/CASVPsocial

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article