Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Depuis plusieurs semaines, les propositions des organisations syndicales, exprimées au cours d’échanges que nous avons sollicités, sont restées lettres mortes par l’administration.

Nous ne souhaitons pas que notre participation serve de paravent social à une administration qui ignore et méprise nos légitimes interventions.

Faisant fi de nos propositions en réunions préparatoires de CAP, basées sur des critères objectifs d’ancienneté et de qualité de service, l’administration est restée sur ses positions, nous opposant des arguments que nous jugeons irrecevables

A ce jour, l’administration nous propose de retenir :

  • 0% de nos propositions concernant les promotions de corps
  • 30% de nos propositions concernant la classe supérieure
  • 42% de nos propositions concernant la classe exceptionnelle

Nous avons défendu des agent·e·s aux profils diversifiés, parfois porteur·se·s d’un handicap, parfois touché·e·s par une maladie, parfois agé·e·s de plus de 60 ans… Systématiquement, ces profils ont été écartés des possibilités de promotion. 

Sachant que nos votes n’auront pas la possibilité de contrebalancer ceux de l’administration, nous refusons que notre présence donne à cette commission les apparences d’une médiation qui n’a pas eu lieu.

Nous dénonçons cette conception et cette pratique du dialogue social, qui ne sont pas celles que nous avons établies au fil des ans. 

Nous n’adhérons pas à la notion de recrutement que l’administration souhaite associer aux promotions au choix.  Nous prônons au contraire la juste reconnaissance d’un investissement sans faille d’agents aux profils divers, ces agents sans cesse félicités et mis en avant par l’exécutif parisien, mais jamais récompensés de leurs efforts.

Nous avons le fort sentiment d'être dès à présent confronté·e·s à la mise en place de promotions parfaitement arbitraires laissant augurer des décisions iniques à venir, compte tenu de la reforme mise en place en 2021, nous excluant de fait des CAP.

Nous refusons d’être des représentants fantoches face à une administration qui fait la sourde oreille. Nous nous sommes engagé·e·s auprès de vous pour défendre vos causes, vous soutenir dans les situations difficiles et faire valoir vos légitimes attentes d’un déroulé de carrière digne de ce nom.

C’est donc dans une dernière lueur d’optimisme que nous demandons, une dernière fois à l’administration de revoir les décisions prises avant la commission paritaire et de tenir compte de nos demandes.

Nous sommes dans une phase décisive de nos échanges avec l'administration que nous avons invitée à reconsidérer ses positions. Nous nous réservons la possibilité d'utiliser tous les moyens mis a notre disposition pour ré-activer le dialogue social.

 Vous pouvez compter sur notre détermination à défendre vos intérêts comme nous savons pouvoir compter sur votre soutien.

L'Intersyndicale 

  • Colombe Amydey 
  • Margaret Babara-Toure
  • Fabienne Courouge
  • Pascale Delcroix-Dauby
  • Tony Evezard
  • Isabelle Le Texier
  • Audrey Leys
  • Yannick Mazoyer
  • Cyril Mossion
  • Ingrid Simon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article