Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Monsieur le président, Madame la directrice, Mesdames, Messieurs,

Nous ne lirons pas une déclaration écrite au préalable mais tenons à réagir à l’introduction de ce comité technique par le président, aux différentes interventions de nos partenaires syndicaux, et à formuler certaines observations ou revendications.

  • Le SUPAP-FSU regrette la tenue aussi tardive de cette instance, le 24 novembre, à une semaine d’un probable allègement du confinement…alors que le PCA aurait dû être soumis à avis du CT dès le début du confinement…et qu’aucune date de CHSCT n’est encore annoncée.
  • Nous rappelons ici les raisons du boycott des instances centrales, CT et CHSCT, par notre organisation et par d’autres syndicats pour protester contre les conditions dégradées du dialogue social à la Ville de Paris en ce début de nouvelle mandature et les reculs à venir pour les agents (moins de promotions les 3 prochaines années, absence de consultation des élu-e-s CAP sur ces promotions à partir de 2021, etc…).
  • Nous réitérons ici notre revendication d’ASA pour les agents vivant avec un proche vulnérable et de suppression du jour de carence pour les agents malades du Covid-19. La Ville peut prendre ces décisions et ne pas se contenter de se défausser sur le gouvernement !
  • Nous formulons de nouveau la revendication d’attribution d’une prime conséquente au mois de décembre à l’ensemble des agent-e-s- de la DASCO mobilisé-e-s depuis le début de la crise sanitaire, en reconnaissance de leur implication exceptionnelle et de leur sens du service public. Les remerciements et les belles paroles ne suffisent pas !
  • Nous alertons, comme nous l’avons déjà fait en comité de suivi CHSCT, sur les inacceptables regroupements de centres de loisirs (jusqu’à 6 écoles regroupées) pour les vacances de fin d’année. Regroupements inadmissibles en « temps normal » (dégradation des conditions de travail des agents et d’accueil du public, suivi des projets pédagogiques) et que nous considérons comme irresponsables en cette période de crise sanitaire où il ne doit pas y avoir de brassage des groupes d’enfants !

Merci pour votre écoute.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article