Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

L’administration avait indiqué en début d’année 2018 que le RIFSEEP serait mis en place pour toutes les filières.

Ce ne sera pas le cas, en raison des complexités des questions du prélèvement à la source, mais aussi parce que cette mise en place doit être précédée de discussions avec les organisations syndicales sur le plancher et le plafond des primes, les modalités (éventuelles) d’augmentation en cas de changement de grade.

L’administration espère pouvoir mettre en place au cours des deux premiers trimestres de 2019.

Rappelons que le RIFSEEP, est le nouvel outil indemnitaire amené à remplacer la plupart des primes et indemnités existantes à l'exception de celles liée à des sujétions particulières comme le travail de nuit ou du dimanche. Ce nouveau régime indemnitaire est censé permettre une simplification des rubriques de paie.

Il est composé de deux indemnités :

  • l’Indemnité de Fonctions, Sujétions et Expertise (IFSE) qui regroupe la plupart des indemnités, primes et sujétions (IEM, IFRTS, IAT, prime de rendement, prime d’encadrement, indemnités ou prime de sujétion etc…) versées mensuellement
  • le Complément Indemnitaire Annuel (CIA) qui remplacera les soldes de fin d’année et sera versé en une seule fois.

Actuellement, à la Ville de Paris dans la plupart des filières et des directions, il n’y a aucun critère transparent de mise en œuvre de très nombreuses primes.

C’est la raison pour laquelle le SUPAP-FSU demande :

  • Les montants moyens, plancher et plafond des primes actuelles par grade et direction. Le SUPAP-FSU demande ces montants  y compris dans les filières comme la filière administrative où le RIFSEEP a été mise en place.
  • la résorption des inégalités entre filières et directions, en particulier en augmentant les primes des filières féminisées.

La DRH ne dit pas non….Mais en pratique, cela ne vient pas !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article