Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

Nous signalions récemment le temps de travail illégal des animateurs pendant les semaines de centre de loisirs des petites et grandes vacances, voir ICI

Au-delà de cette situation inadmissible dont nous demandons qu’elle cesse au plus vite, nous souhaitons dans le cadre du futur règlement la prise en compte de plusieurs réalités niées jusqu’à présent.

LA DASCO NE PEUT PAS COMPTER INDEFINIMENT

SUR LE BENEVOLAT DES REV ET DES EQUIPES D’ANIMATION !!!

Nous l’avons déjà dit, les horaires des animateurs ne sont pas compatibles avec les horaires d’accueil du public sur les services péri et extrascolaires.

La DASCO a partiellement entendu les demandes de notre syndicat sur le sujet en prenant en compte le ¼ d’heure avant et après TAP.

Avant le TAP pour concertation avec le REV, transmission des listes d’enfants, aménagement de la salle d’activité, préparation du matériel, déplacement dans les locaux pour récupérer son groupe d’enfant à 15h devant une classe, etc…

Après le TAP pour aider à la sortie des enfants, notamment pour les vacataires n’effectuant pas le temps du soir qui restaient bénévolement jusqu’à 16h45, par professionnalisme pour assurer la sécurité des enfants.

Le problème reste entier pour les journées de centre de loisirs et les services d’interclasse.

NON IL N’EST PAS POSSIBLE DE PRENDRE SON SERVICE A 8H20 A L’HEURE OU L’ON OUVRE AU PUBLIC !

Faut-il rappeler à notre administration que les collègues sont présents chaque jour de centre de loisirs bien avant l’ouverture au public ?

La DASCO a-t-elle conscience que les animateurs vérifient l’état des locaux, installent les espaces d’activité dans les préaux et les salles, montent des tables sur tréteaux, sortent des caisses de matériel, avant l’arrivée des enfants ?

La DASCO imagine-t-elle quelle serait la réaction des familles si l’accueil débutait à 8h35, le temps d’aller chercher l’ordinateur, de l’allumer et d’attendre que nos logiciels informatiques supersoniques se mettent enfin en route ?

NON IL N’EST PAS POSSIBLE DE PRENDRE UN GROUPE D’ENFANT

AU 3e ETAGE DE L’ECOLE EN ARRIVANT A 11H30 !

Le problème est identique sur l’interclasse, même si les conséquences sont moindres. Les équipes d’animation travaillent officiellement de 11h30 à 13h30 alors qu’en réalité les collègues sont présents plus tôt pour récupérer les listes d’enfants ou les cahiers d’appel, pour transmission d’informations spécifiques par le REV (retard d’une classe en sortie scolaire, RDV médical ponctuel d’un enfant, organisation à aménager en fonction d’absence d’animateurs non remplacés, etc…), pour se rendre devant des classes parfois très éloignées de l’entrée de l’école.

NON IL N’EST PAS POSSIBLE POUR LES REV DE REMPLACER DES ANIMATEURS EN COMMENCANT A 11H !

C’est pour cette raison que l’immense majorité des REV est déjà sur le pont en début de matinée pour recevoir les appels d’animateurs absents, contacter d’autres collègues pour les remplacer ou alerter les cellules de remplacement. Nous le signalons depuis 5 ans à la DASCO qui fait la sourde oreille sur cette question.

Pour le SUPAP-FSU, il n’y a que deux solutions.

Soit les REV commencent vraiment à 11h et la gestion des remplacements matinaux est de l’exclusive responsabilité des cellules de remplacement, dont nous demandons par ailleurs qu’elles soient largement renforcées. A titre d’exemple, sur un arrondissement, ¼ des absences signalées à la cellule sur l’interclasse sont remplacées !

Soit on prend enfin en compte ce temps de travail à distance des REV en l’incluant partiellement au cycle de travail. On pourrait imaginer une prise de service à 10h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis sans obligation d’être physiquement présent sur l’école. Cela permettrait aux REV à temps complet d’atteindre le plafond des 22 JRTT par an au lieu des 14 actuels.

LA SITUATION DOIT CHANGER !

La réalité, c’est que les équipes d’animation font preuve d’un professionnalisme qui les honore en venant bénévolement plus tôt sur leur lieu de travail et les REV en travaillant dès le début de matinée pour assurer un service de qualité aux usagers.

La DASCO doit à l’avenir tenir compte de ces éléments dans le calcul du temps de travail et de rémunération des personnels d’animation.

-----------------------------

Par ailleurs, sur la forme, nous redemandons à la DASCO d’envoyer les documents aux organisations syndicales en amont des réunions règlement de service de l’animation, comme c’était le cas jusqu’à présent. La DASCO envisage en effet de ne plus procéder de la sorte à l’avenir. Il serait anormal de découvrir les propositions de l’administration le jour d’une réunion programmée il y a plus d’un mois !!!

Cela ne permettrait pas aux organisations syndicales d’effectuer le travail d’analyse des documents et de préparer des amendements ou contre-propositions. Mais peut-être est-ce justement l’intention de la direction !

Les prochaines réunions sur le règlement de service de l’animation sont programmées mardi 20 mars et mardi 10 avril.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article