Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

DES COLLÈGUES EN SITUATION DE GRANDE PRÉCARITÉ VOLÉS DE 2 000 EUROS PAR AN PAR LA MAIRIE !!!

Nous pensions naïvement que la Ville ne pouvait pas maltraiter plus ses agents qu'elle ne le faisait avec les personnels d'animation vacataires, voir ICI ou ICI. Et bien si, c'est possible malheureusement avec les gardiens d'écoles !

Un agent vacataire doit être rémunéré à minima au SMIC + 10%. C'est-à-dire le minimum légal en France auquel on doit ajouter 10%, les agents vacataires étant payés au service fait et ne bénéficiant pas de congés payés.

La Ville de Paris pourrait faire preuve de bienveillance vis-à-vis  de ces collègues en situation de grande précarité, qui devraient par ailleurs être recrutés en CDD, et aller bien au-delà en termes de rémunération. Non seulement il n'en est rien, mais nous sommes même très loin de ce minimum légal.

Actuellement, et depuis des années, les gardiens vacataires sont rémunérés sur la base d'un taux de vacation très inférieur au SMIC, ce taux étant compensé par le versement d'une indemnité différentielle SMIC permettant théoriquement d'atteindre le niveau du SMIC horaire.

Le double problème c'est que, d'une part les gardiens vacataires ne bénéficient pas des 10% supplémentaires pour compenser l'absence de congés payés, et d'autre part leur rémunération (taux de vacation + indemnité différentielle) ramène au niveau du SMIC horaire d'il y a plusieurs années !!!

En 2019 les gardiens perçoivent le SMIC horaire…de 2017 !

En 2018 les gardiens percevaient le SMIC horaire …de 2015 !

En 2017 les gardiens percevaient le SMIC horaire …de 2013 !

En 2016 les gardiens percevaient le SMIC horaire …de 2012 !

Conséquence dramatique de cette situation, les gardiens sont actuellement rémunérés 9,77 euros brut de l'heure alors qu'ils devraient être payés 11,04 euro brut au strict minimum (SMIC + 10%) ! Ils se font donc voler entre 1,27 euro par heure de travail ! Une honte absolue pour la Ville.

Pour un gardien vacataire qui effectue 1 550 heures annuelles (et oui, beaucoup travaillent autant qu'un fonctionnaire à temps complet, ce qui est là aussi complètement anormal), cela peut représenter 1 968 euros bruts de moins que le minimum légal !

Le SUPAP-FSU demande donc à la Ville de Paris l'augmentation immédiate du taux de vacation des gardiens d'école à minima à hauteur du minimum légal, 11,04 euro brut de l'heure, et le rattrapage rétroactif du préjudice subi par des centaines de gardiens depuis des années.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article