Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le document Ville de Paris sur la radicalisation.

 

Notre Syndicat a tout récemment été destinataire d’un document  émanant du Secrétariat Général de la Mairie de Paris, sur lequel notre Conseil Syndical s’est unanimement exprimé dans un communiqué qui vous a été adressé, Monsieur le Président, ainsi qu’à toutes les autres organisations syndicales. Voir ICI notre communiqué.

En tant que membre du CHSCT central je sollicite votre avis, parce que le contenu du document me paraît très problématique et m’inspire personnellement les plus grandes réserves.

Ce document est intitulé « Quelque élément (…) pour repérer les comportements qui peuvent être les signes qu’un processus de radicalisation est en marche » ; suivent six points censés répertorier des indicateurs pertinents pour identifier ce processus de radicalisation :

1 – Les changements de comportement :

.propos asociaux (qu’est-ce précisément qu’un propos asocial ? toutes les réactions verbales d’exaspération à l’égard de certains dysfonctionnements de la société seraient-elles alors des signes de radicalisation… et de quelle radicalisation s’agit-il ? Religieuse ? Politique ?)

.rejet de l’autorité (toute interrogation sur la légitimité de l’autorité et les conditions de son exercice seraient donc suspectes ?)

.rejet de la collectivité (la réaction de marginalité contre les conditionnements de la société relèverait-elle de la radicalisation ?De quelle collectivité parle-t-on ? Nationale ? Sociale ? liée au travail ? liée au loisir ?)

2 – Nouveaux comportements dans les domaines suivants :

  • alimentaire (si j’étais végétarienne et que j’abandonne ce type d’alimentation je me radicalise ?…)
  • vestimentaire (quelle est la norme en matière vestimentaire ? quels types de vêtements sont-ils suspects ?)
  • linguistique (si étant française je me mets à parler en Anglais suis-je à dénoncer ?)
  • financier (je dépense plus ou moins … cela signifie quoi ?)

3 - Repli sur soi (quelle cause explique ce repli ? un drame familial ? une déception amoureuse ? une volonté de solitude passagère ?)

4- Fréquentation des sites internet et des réseaux sociaux à caractère radical et extrémiste (attention à ceux qui feraient preuve de curiosité ! les voilà soupçonnés de collusion avec ceux dont ils veulent simplement comprendre le fonctionnement…les journalistes spécialistes de ce sujet sont alors déjà au seuil de la prison)

5- Rupture avec l’école, déscolarisation soudaine (Ici aussi il faut examiner attentivement les causes réelles de ce type de processus)

6- Allusion à la fin des temps, aux théories du complot, (La fin des temps est une thématique qui peut toucher des groupes religieux pas forcément radicalisés mais qui considèrent que l’histoire a une fin, un terme : que ce soit un épanouissement attendu ou un cataclysme redouté…).

Le texte se termine par une remarque d’une formidable perspicacité :« Plus les comportements sont nombreux plus ils doivent être signalés » SANS COMMENTAIRE !

Et le pire c’est qu’un e-mail est communiqué pour inciter à une espèce de dénonciation tous azimuts qui s’apparente à mon sens à une scandaleuse délation !

Au SUPAP-FSU nous sommes aux premières loges pour dénoncer les groupes terroristes qui en France et dans le reste du monde assassinent et mettent en péril les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité que notre syndicalisme défend.

 

 

Mais, pour résumer notre communiqué, Il n’appartient en aucun cas aux employeurs de se substituer aux services de police ou au rôle de prévention des services sociaux à destination des usagers et encore moins d’organiser une surveillance généralisée de leurs salariés. Cette démarche stigmatisera immanquablement nos collègues « musulmans» quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et développera tout aussi immanquablement le racisme et les conflits entre collègues.

 

Nous espérons que vous allez renoncer à ce processus.

Commenter cet article