Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SUPAP-FSU

CRE et CVO :

OUI A LA FUSION !

NON A LA DISCRIMINATION !

CRE et CVO, grosso modo c’est le même boulot !

Alors pas d’hypocrisie de langage ! A travail égal rémunération égale !

ENFUMAGE ? JUGEZ PAR VOUS-MÊME !

 

Mercredi 20 mai, à 14 heures 30, la DPSP convoque en réunion téléphonique les élus du personnel du Comité Technique de la Direction pour valider des textes sur le temps de travail et la réorganisation de certains services :

Premier constat - et il est indéniable tant il est évident – que la DPSP veut profiter d’un reste de confinement pour faire valider sans véritable débat des textes importants sur le temps de travail et la réorganisation des services. 

Cela est particulièrement choquant et nous demandons aux organisations syndicales de refuser de participer à ce déni de démocratie. 

Nous demandons à madame Colombe Brossel - en sa qualité de présidente de ce Comité Technique et aussi d’élue socialiste - de reporter l’examen de ces textes à une date ultérieure. La démocratie ne sera pleinement respectée que lorsque les représentants du personnel et de l’administration pourront être physiquement réunis dans une même salle afin de pouvoir débattre et se prononcer sans contraintes techniques sur des textes aussi importants pour les personnels et le service public

Ce week-end, madame Hidalgo a signé une pétition pour le second tour des élections municipales ou il est écrit « ….ne transformons pas le confinement sanitaire en un confinement démocratique… »Alors, madame la Maire faites que ce CT de la DPSP ne subisse pas un « confinement démocratique ».Pour cela la présence physique des élus est indispensable !

 

Ce refus de cautionner ce déni de démocratie ayant été clairement affirmé, examinons certains autres sujets inscrits à l’ordre du jour de ce CT.

CRE et CVO : plutôt que d’écrire fusion des salles du CRE et du CVO, l’administration écrit « Rapprochement des salles de commandement » : cette formulation est une hypocrisie de langage. Pourquoi ce mot « les rapprocher » ils sont déjà si proches ! Ils sont dans le même bâtiment, au même étage et, mieux encore… dans la même salle de travail ! Se « rapprocher » encore davantage, comment ? S’asseoir sur les genoux des uns et des autres peut-être ? L’administration sait tout cela alors pourquoi une rédaction aussi imprécis, aussi flou ? Et la lumière nous est venue de Lille ! Madame Martine Aubry, camarade socialiste de mesdames Brossel et Hidalgo a déclaré un jour que, selon sa grand-mère, « quand il y a un flou, c’est qu’il y a un loup » ! Et le loup, dans ce cas précis c’est l’administration et les petits chaperons rouges, ce sont les personnels du CRE et du CVO.

Fusionner les salles de commandement, c’est fait, c’est la discrimination entre les agents que ne veut pas réduire l’administration ! 

 

CRE et CVO, grosso modo c’est le même boulot ? OUI :

 

Des agents de terrain signalent un problème et les personnels du CRE et du CVO traitent le problème en fonction des moyens dont ils disposent. Alors pourquoi ne pas donner à ces agents (ASP, ISVP, Contrôleurs et TSEP) les mêmes droits et salaires ? 

 

Il est là le loup de la grand-mère de Martine Aubry !!!

 

Madame la Maire

Souvenez-vous de ce slogan emblématique de la gauche : 

 

A travail égal salaire égal !

 

Souvenez-vous en. Et faites-le respecter. Merci.

 

Autres sujets traités de manière problématique dans ce projet de Comité Technique : 

 

1 °- le temps de travail.

 

De manière très politicienne l’administration décline son raisonnement à partir d’un temps de travail annuel et non hebdomadaire alors que la Loi et les décrets d’application le définit sur une base plus précise les : 35 heures HEBDOMADAIRE évitant ainsi des calculs savants qui ne font que noyer le poisson (ou un autre loup administratif) !

 

2° - Acquisition ou substitution :

Rappelons notre opposition fondamentale sur ce point. Nous sommes pour la substitution et la suppression de la notion d’acquisition. C’est-à-dire que le temps de travail règlementaire (obligatoire) et quotidien de l’agent (hors heures supplémentaires) doit être enregistré en un seul bloc et en aucun cas fractionné en pourcentage X ou Ycomme une acquisition de temps de repos à venir. Le temps de travail quotidien d’un agent en roulement ne devrait pas être comptabilisé sur une base hebdomadaire de cinq jours puisque son temps de travail hebdomadaire lui est imposé sur sept jours !  Encore un loup !

 

Madame la Maire, sur ces deux sujets qui décide vraiment ?

Les politiques quand ils sont de gauche ou une administration tellement patronale qu’elle est ressenti comme essentiellement droitière par les personnels d’exécution ? 

En posant le problème en ces termes, nous ne sommes pas discourtois non, nous avons simplement l’honnêteté de dire simplement mais directement les choses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article